You are currently viewing LA COVID-19
Nostradamus et la covid
  • Post published:12 décembre 2021

 

1 – LA COVID-19 : INTRODUCTION

 

Il pourrait paraître surprenant de voir à quel point ce thème a intéressé NOSTRADAMUS.

Nous allons l’aborder pour discerner comment il l’utilise non seulement pour servir de datation mais aussi pour décrire le mode de pensée de notre société et de notre dérive humaine et sociale qui nous conduit tout droit à l’échec individuel et collectif, pour passer de l’opulence à la famine, de voir naître de nouvelles pandémies, connaître la crise économique à son paroxysme et potentiellement ouvrir la porte à un conflit généralisé, dans un scénario qui s’étend depuis 2003 jusque dans les années 2020 et suivantes.

Le prophète éveille à notre conscience les conséquences de nos comportements en trois étapes chronologiques, celle de la vache folle puis du coronavirus sur une période de plus de deux ans précédant une peste bovine aboutissant à un important désordre mondial martial sur fond de crise économique.

Comme un jeu de piste, suivez dans les documents suivants les mots clés, les thèmes et leurs évolutions.

2 – LA COVID-19 : LES DEBUTS

 

Mais d’abord l’avertissement de NOSTRADAMUS après le deuxième épisode de la guerre du Golfe en 2003 dans le quatrain I.55 qu’il considère comme le point le plus important à l’origine des désordres à venir :

1° LE QUATRAIN I.55 : DEBUT DES EPIDEMIES

Sous l’opposite climat Babylonique

Grande sera de sang effusion,

Que terre & mer,aïr,ciel sera inique:

Sectes,faim,regnes,pestes,confusion.

COMMENTAIRES DU I.55 :

Ce deuxième épisode de la guerre du Golfe fera couler beaucoup de sang et la suite en sera désastreuse avec un ciel injuste, des haines, des attitudes sectaires et intégristes, les régimes politique seront déstabilisés, il y aura des famines et des épidémies et le tout dans une grande confusion planétaire.

2° LE PRESAGE P.92  : la maladie de la Vache Folle en 2009

L’an sextil pluyes,froment abonder,haines.

Aux hommes joye.Prince,Rois en divorce,

Troupeau perir mutations humaines.

Peuple affoulé : & poison sous l’escorce.

TRADUCTION DU P.92 :

Les pluies sont favorables, une période de haines commence malgré l’abondance alimentaire,

Dans une société de plaisirs, de loisir, de bien-être et de joie aux hommes, avec des gouvernants en divorce entre eux et avec le peuple,

Les troupeaux vont périr par les mutations humaines.

Le peuple est affolé et le poison sous l’écorce.

COMMENTAIRES DU P.92 :

Le premier vers évoque une période d’abondance manifestée par le sextile qui est un aspect astrologique favorable, mais dans cette société de consommation et de loisirs, les modèles politiques sont dépassés, les gouvernants sont fratricides et sécrètent leur propre venin qui les fera bientôt périr.

Les hommes font des mutations : ils transforment les herbivores en carnivores par les farines animales.

Les hommes sont alors dans une société de joie et de plaisir, thème qu’il est intéressant d’analyser comme fil conducteur de la désagrégation de la société des loisirs.

Les hautes sphères politiques dominantes sont en désaccord entre elles et avec le peuple qui perd les références, les modèles et l’ordre à suivre.

Un divorce s’est installé entre l’homme et la société en plénitude matérialiste et en vide spirituel.

Le poison est à peine caché, il est seulement sous l’écorce, la société est empoisonnée.

L’orgueil de l’homme sera à l’origine de sa perte.

Il change les règles et la nature, il en perdra sa propre nature.

Le peuple se sent perdu.

En remplacement de l’état providentiel on sent infuser la nécessité de la venue de l’homme modèle et providentiel suspecté dans le dernier vers « Peuple affoulé : & poison sous l’escorce. » de la mort programmée du système en relation avec l’avant dernier vers du Sixtain S.4 et de l’alternative du dernier vers :

3° SIXTAIN S.4 : SATURNE, VENUS, BOURBON

D’un rond,d’un lis,naistra un si grand Prince,

Bien tost & tard venu dans sa Province,

Saturne en Libra en exaltation :

Maison de Venus en descroissante force,

Dame en apres masculin soubs l’escorse,

Pour maintenir l’heureux sang de Bourbon.

COMMENTAIRES DU S.4 :

Par Saturne qui transitera le signe de la Balance, de 2009 à 2012, son lieu d’exaltation, dans l’époque de la maladie de la vache folle, la planète Vénus, maîtresse du signe, des plaisirs et des loisirs, va connaître la décroissance.

Vénus représente aussi le mois de mai et sa fleur, la rose socialiste qui entre dans son déclin.

Une nouvelle société, une nouvelle loi et un nouvel homme se préparent après un temps très sombre de transits de Saturne dans les signes suivants pour accéder à la paix et la sérénité dans le signe des Poissons vers 2025-2026.

3 – LA COVID-19 : APPARITION DU VIRUS

1° LE QUATRAIN II.65 : début en Chine et en Occident

Le parc enclin grande calamité,

Par l’Hesperie & Insubre fera,

Le feu en nef peste & captivité,

Mercure en l’Arc Saturne fenera.

TRADUCTION DU II.65 :

Les territoies agréables et protégés vont connaître une grande calamité

Qui débutera dans les pays occidentaux à partir de la région du pays de l’Insubre, ancien peuple celte d’Italie du Nord, originaire de la Gaule transalpine.

Après le feu dans la cathédrale Notredame de Paris, la pandémie de COVID-19 commencera donnant lieu à des confinements et des quarantaines,

Lorsque Mercure sera dans le signe du Sagittaire et Saturne moissonnera.

COMMENTAIRES DU II.65 :

Dans le premier vers le mot « parc » marque un espace considérable avec des limites, des frontières et NOSTRADAMUS semble imaginer la France, les pays d’Europe, le monde occidental ou même l’ensemble de la planète avec une fermeture des frontières.

La « grande calamité » introduit la notion de grande pandémie.

Le deuxième vers décrit la relation entre l’Italie et la France avec les Insubres, ancien peuple celte d’Italie du Nord, originaire de la Gaule transalpine et marque le début de l’épidémie dans cette région.

Dans la mythologie grecque, Aeglé, Érythie et Hespéria, veillaient, avec l’aide du dragon Ladôn, sur le jardin des Hespérides où poussaient les pommes d’or, présent de la Terre à Héra lors de son mariage avec Zeus. Les trois vierges vivaient au loin, à l’ouest (occident), ou au pied du mont Atlas, ou parmi les Hyperboréens. Héraclès ou le titan Atlas s’empara des pommes d’or puis la déesse Athéna les rapporta dans le verger des dieux.

Le pays de l’Europe à l’ouest de l’Italie du nord est la France mais dans une vision plus globale, ces pays à l’ouest de l’Italie sont aussi l’Espagne, l’Europe du Nord, l’ensemble du monde occidental incluant les USA.

L’étude du troisième vers oriente, sans contradiction, vers deux interprétations possibles, « feu en nef »  qui fait, d’abord et surtout, certainement référence à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame en avril 2019, mais en filigrane, il visualiserait aussi le feu dans l’Eglise Catholique, « la maison brûle », avec la désaffection des églises puis l’assassinat du Pape François un 13 décembre, qui pourrait être, au plus tôt, celui de 2022, après avoir été capturé, en relation avec le mot de la fin du vers « captivité » qui rappelle le quatrain V.15 qui décrit sa fuite d’Italie vers l’Espagne, le Pontife sera contraint de s’arrêter à Marseille, de remonter le long du Rhône jusqu’à Lyon où il sera capturé et assassiné : « En navigant captif prins grand Pontife, », dans le quatrain II.93 : « chef de nef prins » et dans le quatrain VII.37 : « le chef de nef mettre à mort ».

A « captivité » on y ajoute la quarantaine et les confinements imposés lors de la grande pandémie de coronavirus.

« Peste » est mise pour les épidémies et « feu et peste » plusieurs interprétations, dont la nouvelle peste bovine et de difficulté alimentaire dans un contexte de forte canicule estivale en 2022, avec un aperçu de cette chaleur dès l’été 2020.

L’étude du quatrième vers attire les remarques suivantes :

-« Mercure en » identifie le transit de la planète dans un signe, en l’occurrence en exil dans le Sagittaire et elle est toujours proche du Soleil qui transite chaque année dans ce signe du 21 novembre au 21 décembre.

Le dieu Mercure est celui de la médecine et, en exil, celui des maladies respiratoires comme la grippe ou le coronavirus dont le début de la pandémie a commencé en Chine en décembre 2019 mais il est aussi le dieu ailé de la communication et des déplacements qui vont être limités et restreints.

Le Sagittaire, neuvième signe du zodiaque, est celui de la philosophie, de la religion et des églises, de la justice, des avocats et des juges, des voyages à l’étranger et du commerce international et dont le maître est Jupiter qui représente la médecine, la religion, les prélats, les notables, l’enseignement, la richesse, les banques et l’expansion qui risquent d’être lourdement perturbés.

-Saturne, planète de restriction, de limitation et de l’essentiel, du temps et de la retraite, va moissonner et faucher, surtout lorsqu’elle est en domicile en Capricorne, conjoncturellement du 20 décembre 2017 au 17 décembre 2020, aggravée par la compagnie de Pluton, de Jupiter, et en sextile à Mars en Scorpion en décembre 2019 et en conjonction en février et mars 2020, ce qui présage de nombreux morts surtout chez les plus âgés et une durée pandémique persistante.

2° LE PRESAGE P.109 Avril : CORONAVIRUS 2020-2022

Pulluler peste.les Sectes s’entrebatre.

Temps modere.l’hyver peu de retour.

De messe & presche grievement soy debatre.

Inonde fleuves.maux,mortels tout autour.

TRADUCTION DU P.109 Avril :

La peste pullule pendant que les partis politiques ne pensent qu’à s’entrebattre.

Le temps est modéré et l’hiver peu de retour.

La messe et le prêche seront gravement à débattre.

Des inondations, de grands malheurs seront vus avec de nombreux morts.

COMMENTAIRES DU P.109 Avril :

Le premier vers montre un contexte de luttes entre les partis politiques au moment des élections municipales alors que la maladie pullule. Le troisième vers précise le contexte du début de l’épidémie en France lors d’une réunion religieuse, dans la région de l’Est et le débat sur l’ouverture des églises, de la tenue des messes et des réunions. Le dernier vers souligne les terribles inondations qui dévasteront des régions françaises.

3° LE QUATRAIN X.27 : 23 avril 2022 (tombe de St Pierre), pics épidémiques en Occident

Par le cinquième & un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clément, Jule & Ascans reculés,

Lespe, clef, aigle, n’eurent onc si grand pique.

COMMENTAIRES DU X.27 avec d’abord une étude du vocabulaire :

AIGLE (16) USA

ASCANS (1) VILLE D’ALLEMAGNE DANS L’EX RDA

JULE (1) VILLE D’ALLEMAGNE EN RFA

CLEF (1) L’EGLISE ROMAINE, L’ITALIE

CLÉMENT (1) LA CLEMENCE

LESPE (1) L’ESPAGNE

Les deux premiers vers accompagnent la découverte de la tombe de Saint Pierre un 23 avril 2022-2025, ils seront réalisés après les grands moments de la pandémie du COVID-19 qui va pulluler pour s’endormir au printemps 2022, à l’approche de l’été.

Les deux derniers vers font un bilan de fin d’épidémie avec un aspect un peu plus clément dans une Allemagne réunifiée, événement contemporain signifié par les 2 villes Ascans et Jule.

Le dernier vers marque une atteinte piquante particulière en Italie (clef), en Espagne (lespe) et aux USA (aigle) où les pics épidémiques auront été particulièrement intenses.

Appréciez le vocabulaire avec le mot « pique » et les pics épidémiques si marqués dans ces trois pays.

4° LE PRESAGE P.53 Août : 2020-2022, progression de la pandémie

Peste,faim,feu & ardeur non cessée,

Foudre,grand gresle.temple du ciel frapé.

L’Edict,Arrest,& grieve loy cassée.

Chef inventeur ses gens & luy hapé.

TRADUCTION DU P. 53 Aoust :

La peste, la faim, le feu et l’ardeur ne cesseront pas,

Le temple sera frappé par une grande grêle et par la foudre venant du ciel.

Les Edits, les Arrêtés et la loi grave seront cassés.

Le chef inventeur et ses gens seront happés.

COMMENTAIRES DU P.53 Aoust :

Les premier et troisième vers nous intéressent où sont d’abord soulignées les persistances de l’épidémie, de la famine et de la canicule.

Identifiée à l’époque de la découverte de la tombe de Saint Pierre, le 23 avril 2022-2025, la famine est probablement issue de l’épidémie, de la crise économique, des intempéries et de la canicule, ensuite aggravée par la prochaine et nouvelle peste équine et bovine.

L’épidémie de COVID-19 finira par s’assoupir au printemps ou au début de l’été et le confinement sera cassé ainsi que les édits, les arrêtés municipaux et préfectoraux.

Remarquez la gravité du vocabulaire dans les chutes des vers, les rimes d’arrêt avec « non cessée et cassée » et brutales avec « frapé et hapé ».

4 – LA COVID-19 : LA CANICULE, LA FAMINE ET LA PESTE ANIMALE

1° LE PRESAGE P.103 Novembre: fin du COVID-19 avant la canicule de l’été et nouvelle épidémie animale

Par bruit de feu Grands & Vieux defaillir.

Peste assoupie.une plus grande naistre,

Peste de l’Ara.foin caché,peu cueillir.

Mourir troupeau fertil.joye hors prestre.

TRADUCTION DU P.103 :

Par les bruits de feux, les Grands et les Vieux vont défaillir.

La peste du COVID-19 est assoupie mais une plus grande est en train de naître,

Peste de l’Ara, foin caché, que l’on ramassera peu.

Le troupeau fertile va mourir. La joie est en dehors des prêtres.

COMMENTAIRES DU P.103 :

Ces bruits de feu touchent les « Grands », les hommes politiques, dépassés par les événements et les personnes âgées accablées par la canicule estivale.

Peut-on voir là les divergences entre la Grèce et la Turquie?

L’épidémie de coronavirus va s’assoupir avant ou au début de l’été 2022, probablement sans totalement disparaître.

Peut-on voir là l’efficacité des mesures de prévention, d’une meilleure prise en charge médicale, de la vaccination ou d’une perte de la virulence du coronavirus?

Cet assoupissement est surement une bonne nouvelle mais, malheureusement, une nouvelle épidémie encore plus grande va surgir.

Est-ce là aussi une manière d’introduire la notion de conflit en relation avec le quatrain IX.31 avec « Paix assoupie, la guerre esveillera,» et la découverte de la tombe de Saint Pierre le 23 avril 2022.

Une nouvelle peste animale fera son apparition et son origine est peut être cachée dans la nourriture.

On ramassera peu de foin, de légumes et de fruits, sans doute à cause de la canicule.

Des troupeaux entiers, même sains, vont être abattus.

La pénurie alimentaire sera animale et végétale.

Ara est un genre de perroquet mais il est plus sûrement mis pour haras pour une atteinte des chevaux et ensuite des bovins.

Le troupeau représente l’ensemble des élevages animaux. Le mot « fertile » montre que l’ensemble des troupeaux sains seront abattus.

Les joies et les plaisirs sont vains face à la carence alimentaire, les désordres climatiques, la déconsidération des hommes politiques, leurs manigances et leurs manipulations et celle du système qu’ils ont porté au plus haut pour leur plus grand bien et pour notre plus grand malheur.

Après les Présages P.92 et P.100, NOSTRADAMUS reprend le thème de la joie et il fait le constat qu’elle est hors des prêtres, de la religion et de la spiritualité.

La désertification des églises montre le désintérêt de la quête spirituelle et les plaisirs sont devenus ceux d’une société matérialiste de loisirs et de consommation, intolérante vis-à-vis du christianisme et de son clergé ajoutée d’une tolérance pour des religions étrangères, renforcée et valorisée par la vérité d’une science rationaliste dans le cadre d’une république athée en déliquescence n’encadrant plus une laïcité devenue permissive.

5 – LA COVID-19 : ARRIVENT LES DESORDRES MARTIAUX

1° LE PRESAGE P.125 JUILLET : L’ETE, DANGERS

Par pestilence & feu fruits d’arbres periront.

Signe d’huile abonder.pere Denis non gueres

Des grands mourir.mais peu d’estrangers sailliront.

Insult marin Barbare,& dangers de frontieres.

TRADUCTION DU P.125 Juillet :

Par la pestilence et le feu de l’été, les fruits des arbres périront. Dans cette société d’abondance le père Denis n’en possèdera que peu. Des gouvernants vont mourir mais peu d’étrangers quitteront. Lorsqu’on aura vu l’insulte maritime Barbare turque contre la Grèce, de grands dangers approcheront des frontières de la France.

COMMENTAIRES DU P.125 Juillet :

Les campagnes seront vidées de leurs paysans. On verra des dirigeants mourir mais peu d’étrangers installés en France quitteront le territoire. On retrouve au quatrième vers l’acte militaire estival probable entre la Grèce et la Turquie. Le danger est dedans et hors des frontières.

2° LE PRESAGE P.11 Septembre : PROXIMITE DES DANGERS

Pleurer le Ciel.à-il cela fait faire ?

La mer s’appreste.Annibal fait ses ruses.

Denys moüille.classe tarde ne taire

N’a sceu secret.& à quoy tu t’amuses ?

COMMENTAIRES DU P.11 :

Ce présage vient en complément du précédent. Il y est souligné l’épisode militaire maritime entre la Turquie et la Grèce et l’ambiance pré martiale qui va régner pendant l’été 2022.

Denys l’Aréopagite est connu pour ses traités mystiques et situent les écrits comme une littérature philosophique et chrétienne. Sa pensée est complétée par le Pseudo-Denys l’Aréopagite dont les textes mystiques sont marqués de Néoplatonisme.

Nous pouvons aussi ajouter un clin d’œil à la basilique Saint Denis où sont
enterrés les rois de France.

3° LE PRESAGE P.1 : deuxième semestre 2022, INTEMPERIES

D’esprit divin l’ame presage atteinte

Trouble,famine,peste,guerre courir,

Eaux,siccitez,terre& mer de sang teinte,

Paix,treve,à naistre Prelats,Princes mourir.

TRADUCTION DU P.1 1555 :

L’âme prédit le futur quand elle est atteinte par l’esprit divin.
Dans cette période de trouble, de famine, de pandémie, la guerre s’emballe, 
Vous verrez des catastrophes aquatiques, la sécheresse, la terre et la mer teintées de sang,
Puis la paix, la trêve et de nouveaux Prélats naîtront et des dirigeants politiques seront morts.

COMMENTAIRES DU P.1 1555 :

Le premier vers montre la résurgence de la capacité à prophétiser, et annonce les funestes événements.

C’est l’amorce de la résurgence de la spiritualité, note d’espoir en cette fin douloureuse de notre société matérialiste de consommation et des loisirs, soulignée par le mot « tresve » du dernier vers.

Dans le vers suivant les mots « famine, peste, guerre« , annoncent un contexte difficile comme dans le II.46 « famine,fer,& peste« .

Après la fin de l’épidémie de coronavirus on verra des troubles sociaux, la famine, une nouvelle épidémie animale puis des épisodes martiaux en marche rapide.

Le troisième vers avec le désordre climatique est à mettre en relation avec le quatrain I.17 : « La terre aride en siccité croistra. Et grands deluges quand sera aperceu.».

La fin du vers est en rapport avec des désordres maritimes sanglants comme dans le V.27 « Trembler Phato,Methelin,Sol alegro, De sang Arabe d’Adrie couvert onde. » et le IX.32 au moment de la découverte de la tombe de Saint Pierre « Os poil retors Romain force prouvee, Classe agiter au port de Methelin. » marquant des difficultés entre la Grèce et la Turquie.

Mais le dernier vers du P.1 est un message d’espoir d’une véritable paix, de réconciliation lors d’un nouvel ordre politique en juin 2025 « Paix, trefve à naistre : » et de nouveaux Prélats.

Les occurrences soulèvent une réflexion dans les cinq documents II.46, P.100, P.89 et S.27 avec une grande misère alimentaire dans un contexte difficile.

4° LE QUATRAIN II.46 : les désordres après la pandémie du COVID-19

Apres grand trouble humain,plus grand s’aprest

Le grand mouteur les siecles renouvele.

Pluie,sang,laict,famine,fer,& peste

Au ciel veu,feu courant longue estincele.

TRADUCTION DU II.46 :

Après un grand trouble humain mondial, un plus grand se prépare

Le moteur du temps renouvelle les siècles.

Des pluies et des attentats sanglants, pendant une période de douceur et d’abondance d’une société de consommation et de plaisirs, puis on connaîtra la famine, des troubles militaires et l’épidémie

Dans le ciel on verra courir la longue étincelle d’une comète.

COMMENTAIRES DU II.46 :

Après le grand trouble pandémique du coronavirus de 2019 à 2022, un plus grand se prépare.

Le mot siècle est souvent utilisé pour le XXIème siècle.

Famine pour la carence alimentaire et peste pour une nouvelle pandémie sont retrouvées dans un contexte martial (fer) avec la présence, dès son début, de la comète.

5° LE PRESAGE P.100 Aoust : épidémie animale de l’été 2022

Deluge prés.peste bouive.neuve

Secte flechir.aux hommes joye vaine.

De loy sans loy.mis au devant pour preuve.

Apast,embusche : & deceus couper veine.

TRADUCTION DU P.100 :

Avec l’apparition de la nouvelle peste bovine, nous sommes proches d’un déluge.

Les sectes politiques vont fléchir et la société des loisirs est devenue vaine pour les hommes.

Les lois sont vides et mises en avant pour preuves.

Les tentations et les embuches : les déçus se suicident.

COMMENTAIRES DU P.100 :

Dans les documents précédents les pluies étaient favorables.

Maintenant nous sommes proches d’un déluge signifiant d’une part le dérèglement climatique avec des inondations et des mouvements militaires après l’apparition d’une nouvelle peste bovine.

Ce déluge se situe après un épisode de canicule de l’été 2022.

Précédemment dans le Présage P.92, NOSTRADAMUS notait : « Aux hommes joye » mais dans le P.100 les plaisirs sont devenus vains dans cette société des loisirs.

Les lois elles-mêmes sont vaines et vides, les hommes politiques, leurs partis et leurs systèmes sont déconsidérés.

Pour les déçus et les ruinés la seule possibilité est le suicide.

C’est l’échec de cette société sans valeurs fondamentales et sans issue pour l’homme.

6 – LA COVID-19 : CONCLUSION

1° LE PRESAGE P.89 : mois d’Octobre

Voicy le mois par maux tant à doubter.

Morts,tous,saigner,peste,faim,quereller.

Ceux du rebours d’exil viendront noter.

Grands,secrets,morts,non de contreroller.

-COMMENTAIRES DU P.89 Octobre :

NOSTRADAMUS nous signale que ce mois d’octobre est particulièrement à redouter.

2° LE SIXTAIN S.27 : COMETE, FAMINE, GUERRE

Celeste feu du costé d’Occident,

Et du Midy,courir jusques au Levant,

Vers demy morts sans point trouver racine

Troisiesme aage,à Mars le Belliqueux,

Des Escarboucles on verra briller feux,

Aage Escarboucle,& à la fin famine.

TRADUCTION DU S.27 :

Un feu céleste sera vu du coté de l’Occident,

Et depuis le Midi courra jusqu’au Levant,

Les vers seront à moitié morts sans trouver de racine

La troisième âge, par Mars le belliqueux dieu de la guerre,

Des Rouges on verra briller les feux,

L’âge du Rouge, et à la fin on connaîtra la famine.

COMMENTAIRES DU S.27 :

Les deux premiers vers décrivent la trajectoire d’une comète, le troisième vers la difficulté à se nourrir, les trois derniers et la chute du Sixtain est marquée par la famine. NOSTRADAMUS utilise le mot « PESTE » pour des épidémies humaines ou animales.

Le contexte relevé pourrait être précédé par des hivers doux puis froid, des épidémies animales et humaines, une crise économique dès avril 2019, des gelées, une grande canicule estivale et à la fin une période de famine, scénario envisageable dès 2020 ou plus tard avec le quatrain I.67.

3° QUATRAIN I.67 : FAMINE

La grand famine que ie sens approcher,

Souvent tourner, puis estre universelle,

Si grande & longue qu’on viendra arracher

Du bois racine, & l’enfant de mammelle.

.

NOSTRADAMUS utilise la maladie de la vache folle dans les années 2010 et ses suites dans les années 2019-2022 avec d’autres pandémies animales et humaines dont celle du coronavirus depuis décembre 2019 qui finira par s’assoupir, vers l’été 2022, afin de nous aider dans la datation des événements et surtout pour nous mettre en garde contre nos folles prétentions de dominations et notre orgueil de changer l’ordre de la nature qui n’aboutiront qu’à la dérive et à façonner notre propre perte, la destruction de l’homme et de la société, le paradoxe de l’opulence qui aboutira à la famine, à l’apparition de nouvelles maladies humaines et animales pour déboucher sur une crise économique générale et des velléités guerrières.

Cette société matérialiste de domination de l’Homme, pauvre de quête spirituelle va connaître la dissolution de son essence matérielle.

Les mots comme « plus jamais ça, plus jamais de guerre » sont insuffisants, les actes doivent marquer le pas.

NOSTRADAMUS nous invite à la réflexion mais il nous appartient d’éveiller notre pensée, de nous élever vers la conscience supérieure pour atteindre la force, inaccessible aux intolérances et manipulations politiques, dans l’humble soumission de l’homme et de sa condition pour atteindre la perfection et la force que la nature lui autorise et tendre vers l’équilibre parfait entre l’Homme et la Société.

Le prophète de Salon nous montre notre chemin librement parcouru avec la possibilité d’en détourner les erreurs en atteignant la plénitude de notre condition d’Homme sur cette Terre.

L’orgueil de l’homme et de son pouvoir le conduiront à sa perte.

Le Maître a un message d’espoir pour l’homme, en effet, un peu plus tard, au fond de son désespoir, l’humilité, l’amour et la spiritualité enfin retrouvés seront garants de son éternité.

 

FICHIER A TELECHARGER

CORONAVIRUS

 

LIENS :

EN VOUS SOUHAITANT LONGUE VIE EN BONNE ET PROSPERE FELICITE.

 

MICHEL-HENRI.

 

LIENS  FB/TWiTTER :

https://www.facebook.com/profile.php?id=100077299030954

https://www.facebook.com/La-Loy-Du-Soleil-102458275681163/

https://twitter.com/MICHELHENRINDD

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Fabio Pisano

    Bonsoir,
    Waouh, difficile de trouver les mots…surtout ceux juste face à une telle somme de travail pour laquelle je vous remercie infiniment de la mettre à disposition ainsi. La marque de l’Authenticité notamment, sans nul doute.
    Pour le reste, se préparer semble vain, si ce n’est commencer, poursuivre, amplifier de cultiver humilité, amour et spiritualité faisant fi des évènements extérieurs afin de cheminer intérieurement, seule demeure inviolable, véritable et éternelle…
    Avec le coeur comme dirait notre ami commun,
    Fabio Pisano

    1. MICHEL-HENRI

      Bonjour,
      Je partage votre analyse.
      Il est vrai qu’il est difficile de faire changer le grand nombre mais, avant d’être social, le but fondamental est individuel, pour atteindre chacun, chaque individu, au plus profond de sa nature afin de révéler la toute puissance que la condition humaine lui autorise simplement les pieds sur la terre et tout le corps avec la tête dressés dans le ciel, conforme au projet du Créateur, pour être reçu dans l’amour infini du Père Céleste.

Laisser un commentaire

LA COVID-19