You are currently viewing LOUIS XVII L’ENIGME
  • Post published:22 janvier 2022

.

Sommaire de l'article

1 – LOUIS XVII L’ENIGME : INTRODUCTION

 

Depuis plus de deux siècles se pose le problème du devenir de la descendance du roi Louis XVI.

Cette interrogation semble avoir été définitivement close avec la vérité historique qui a confirmé la version officielle de la mort de Louis XVII au Temple, datant de la Révolution Française doublement régicide et infanticide.

Le couple royal a eu un fils aîné, Louis-Joseph de France, leur deuxième enfant, le premier dauphin, mais il meurt à l’âge de sept ans et demi à Meudon, le 4 juin 1789.

Louis XVII a eu aussi deux sœurs, Marie-Thérèse de France et Sophie de France décédée à l’âge d’un an.

Louis-Charles de France, second fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, duc de Normandie, est dauphin de France à partir de 1789, puis prince royal de 1791 à 1792.

Il est né le 27 mars 1785 à Versailles un peu avant 19 heures, officiellement décédé le 8 juin 1795, à la Tour du Temple à Paris et son cœur désigné a été officiellement inhumé à la Basilique Saint-Denis en 2000.

Cependant, certaines remarques de NOSTRADAMUS peuvent nous interpeller concernant cette conclusion officielle qui satisfait la République, établie sur les acquis de la Révolution Française régicide et infanticide, l’Eglise et la branche cadette d’Orléans. Je livre à votre perspicacité plusieurs quatrains et sixtains qui ne peuvent  qu’attirer votre attention.

.

2 – LOUIS XVII L’ENIGME : LOUIS XVI

.

.

 

1° LE QUATRAIN IV.49 : L’EXECUTION DU ROI LOUIS XVI

Devant le peuple sang sera respandu,

Que du haut du ciel ne viendra esloigner,

Mais d’un long temps ne sera entendu,

L’esprit d’un seul le viendra tesmoigner.

 

TRADUCTION DU IV.49 :

Devant le peuple, le sang royal sera répandu,

Que du haut du ciel il ne sera pas éloigné,

Mais pendant longtemps il ne sera pas entendu,

Jusqu’à ce que l’esprit de quelqu’un vienne en témoigner.

 

COMMENTAIRES DU IV.49 :

Contrairement à la version officielle de la mort de Louis XVII au temple, NOSTRADAMUS nous montre déjà là qu’elle est fallacieuse.

Après l’exécution de Louis XVI sa descendance ne sera pas éteinte mais elle reviendra dans un lointain futur avec des preuves à l’appui.

.

Nostradamus LE ROI LOUIS XVI MICHEL-HENRI

.

Le sang de Louis XVI a été épargné et un de ses lointains descendant en témoignera.

Ce sang a été protégé pour qu’éclate un jour la vérité.

On pourrait aussi comprendre qu’un peu de ce sang répandu de Louis XVI a été récupéré et servirait plus tard à faire une analyse ADN.

On peut ressentir l’option de la thèse de la survivance soutenue par NOSTRADADUS : Louis XVII n’est pas mort au Temple.

.

Nostradamus Louis XVII l'énigme MICHEL-HENRI

.

 

2° LE QUATRAIN VI.51 : L’EXECUTION DU ROI LOUIS XVI

Peuple assemblé, voir nouveau expectacle,

Princes & Roys par plusieurs assistans,

Pilliers faillir, murs, mais comme miracle

Le Roy sauve & trente des instans.

 

TRADUCTION DU VI.51 :

Le peuple rassemblé est venu voir un nouveau spectacle,

Avec des princes et des rois dans l’assistance,

Les piliers et les murs se sont effondrés, mais comme par miracle

Le sang du roi de trente générations sera sauvé.

 

COMMENTAIRES DU VI.51 :

Le peuple de Paris s’est rassemblé pour voir un spectacle d’un genre nouveau, celui de l’exécution du roi Louis XVI.

Il y avait parmi les assistants des membres de la famille royale.

Le troisième vers contient le mot  « miracle » et le quatrième le mot « sauvé » pour conforter la thèse de la survivance.

Les piliers et les murs montrent l’effondrement de la structure et l’édifice de la France qui se manifestera sur le très long terme.

Ce sang versé sera par miracle épargné montrant là que l’énigme de sa descendance allait se poser.

Pour un roi exécuté le mot « sauvé » paraît anachronique, il ne peut que nous interpeller.

Le sang du roi est sauvé à travers, d’une part, la survivance de sa descendance, celle de Louis XVII, et d’autre part un peu de sang aurait été récupéré qui pourrait permettre de réaliser une analyse ADN.

Louis XVII n’est pas mort au Temple.

.

3 – LOUIS XVII L’ENIGME : L’EVASION

 

1° LE QUATRAIN VI.73  : PRISON DU TEMPLE

En cité grande un moyne & artisan,

Pres de la porte logez & aux murailles,

Contre Modene secret,cave disant,

Trahis pour faire sous couleur d’espousailles

 

CONTEXTE HISTORIQUE :

A Paris, Louis XVII est incarcéré dans la prison du Temple le 13 août 1792.

Durant six mois et demi, SIMON et sa femme qui s’est prise d’affection pour l’enfant vont éduquer le petit CAPET. En janvier 1794, la loi des cumuls des fonctions électives avec emploi rétribué par l’état, est votée.

Toujours en janvier 1794, Marie-Jeanne SIMON tombe malade et le cordonnier et sa femme vont décider d’abandonner le Temple.

Antoine SIMON opte pour rester Membre du Conseil Général de la Commune et démissionne de son poste de précepteur du petit CAPET.

Le couple quitte le Temple le 19 janvier 1794 et à partir de cette date le pseudo-Dauphin sera isolé et le personnel changé pour éviter de découvrir la substitution.

Plus tard, comme ROBESPIERRE, le cordonnier SIMON connaîtra le même sort et finira guillotiné.

 

COMMENTAIRES DU VI.73 :

Le premier vers montre l’intervention d’un moine probablement italien, déduction liée au troisième vers, et du cordonnier SIMON qui avait la garde de l’enfant royal du 03/07/1793 au 05/01/1794 et qui l’a élevé comme son fils en enfant du peuple, le Dauphin a pu s’évader de la prison du Temple entre au début janvier 1794 et le 19/01/1794 à l’occasion de leur déménagement.

Cette hypothèse est fondée sur les déclarations de la veuve SIMON et sur le deuxième vers du quatrain VI.73 avec le vocabulaire :

« Pres de la porte » qui induit la sortie, l’évasion,

-et « porte logez » qui oriente vers le déménagement.

On retrouve dans ce quatrain VI.73 une relation insistante avec l’Italie comme dans le IX.24.

 

2° LE QUATRAIN II.58 : EVASION

Sans pied ne main par dend ayguë & forte

Par globe au fort deporc & laisné nay:

Pres du portail desloyal se transporte

Silene luit,petit grand emmené.

 

TRADUCTION DU II.58

Louis XVII, sans pouvoir et tenu emprisonné par les révolutionnaires, en particulier par Robespierre

Par globe au fort de porc et il devient l’aîné :

Il va passer par une sortie illégale en étant caché

Alors que le dieu phrygien luit en pleine puissance, Louis XVII a pu s’évader.

 

COMMENTAIRES DU II.58 :

Les interprétations de ce quatrain sont nombreuses mais toutes centrées autour de la Révolution Française.

Il est évident que ce quatrain, avec d’autres, développe aussi l’évasion de Louis XVII de la prison du Temple.

 

3° LE QUATRAIN IX.24 : CONCIERGERIE, DENIS, EVASION

Sur le palais au rochier des fenestres

Seront ravis les deux petits royaux,

Passer aurelle Luthece, Denis cloitres,

Nonnain, mallods avaler verts noyaux.

 

TRADUCTION DU IX.24 :

Depuis de la Conciergerie où ils étaient prisonniers,

On fera s’évader les deux enfants royaux,

On quittera comme le vent Paris et le cloître de saint Denis où sont les tombes des rois de France,

Les méchants seront verts de rage.

 

COMMENTAIRES DU IX.24 :

Le troisième vers avec les cloîtres de Saint Denis insiste sur la lignée royale de ces deux enfants en fuite et leur avenir loin de la royauté.

Avec des aides, Louis XVII et sa soeur  se sont évadés du Temple.

Là, NOSTRADAMUS est clair, l’évasion est certaine, la survivance n’est pas un mythe mais une réalité historique.

De plus, précision intéressante, Louis XVII ne s’est pas évadé seul, il était aussi accompagné de sa sœur.

Par conséquent, celle que l’on appelle, selon la version officielle, Madame Royale et qui a prétendu être la fille de Louis XVI n’était qu’une usurpatrice, le pouvoir de cette époque l’ayant mise en place pour éviter que n’éclate la vérité de l’évasion et afin d’accréditer la mort de Louis XVII au Temple.

Elle mourra avec un lourd secret, celui de son imposture.

Les enfants ont forcément du changer d’identité, abandonner celui de CAPET ou de BOURBON, pour probablement opter pour celui de leur précepteur.

En fin du XX ème siècle, une analyse génétique n’a pu prouver qu’une seule et unique chose, que le cœur analysé était lié à la reine Marie Antoinette.

.

Nostradamus LA REINE MARIE-ANTOINETTE MICHEL-HENRI

.

Puisque la pseudo rigueur scientifique a, selon la probabilité, déduit qu’il s’agissait du cœur de Louis XVII, on peut proposer une autre hypothèse.

Le cœur du frère aîné de Louis XVII, mort à sept ans, a été embaumé et conservé en relique. Il n’existe aucune preuve scientifique et absolue pour déterminer que le cœur analysé génétiquement soit celui de Louis XVII ou de son frère.

Nous voyons dans ce quatrain que NOSTRADAMUS, adepte de la « survivance », ne soutient pas la version officielle et que Louis XVII s’est bien échappé de la prison du Temple et que sa descendance se manifestera même si cela dérange certains historiens, les républicains et la branche cadette royale.

Puisque Louis XVII n’est pas mort au Temple, le cœur analysé ne peut en aucune manière être le sien mais, probablement, celui de son frère malgré les palabres entre cœur embaumé et desséché.

.

.

 

4° LE QUATRAIN IX.10 : MOINE, EVASION, ITALIE

Moyne moynesse d’enfant mort exposé,

Mourir par ourse,& ravy par verrier,

Par Fois & Pamyes le camp sera posé

Contre Tholose Carcas dresser fourier.

 

TRADUCTION DU IX.10 :

Un moine et une nonne verront un enfant exposé à la mort

Par ROBESPIERRE, il sera ravi par un italien,

Par Foix et Pamies le camp sera posé

Près de Toulouse on enverra un éclaireur à Carcassonne.

 

COMMENTAIRES DU IX.10 :

Au nom de la liberté et de l’égalité, des Droits de l’Homme et du Citoyen, des libertés républicaines et révolutionnaires, la volonté délibérée de ROBESPIERRE était de mettre à mort ces enfants injustement emprisonnés mais ses sordides desseins, fidèles à son exécrable image et dignes de la Terreur qu’il avait mise en place, seront déjoués et, grâce à des appuis, ces enfants voués à la mort réussiront à être sauvés.

En remplacement du bon roi Louis XVI, la Révolution Française s’élevant contre la monarchie a mis en place la dictature du Comité de Salut Public avec ROBESPIERRE, un des personnages les plus féroces de l’histoire de France, et une autre, plus tard, celle de NAPOLEON.

.

.

Après l’évasion, le chemin conduira ces enfants vers une terre d’exil, depuis Paris jusqu’en Italie.

Tous les prétendants et sans exception qui se sont levés au cours du XIXème ne sont que des imposteurs.

Louis XVII, dans sa nouvelle identité, va entrer, en Italie, dans l’anonymat.

Le deuxième vers « Mourir par ourse,& ravy par verrier, » est à rapprocher du deuxième vers du IX.24 : « Seront ravis les deux petits royaux, ».

Le verrier introduit une approche italienne comme la direction prise vers Carcassonne sur le chemin de l’Italie.

Louis XVII n’est évidemment pas mort au Temple aussi le cœur analysé ne peut en aucune manière être le sien mais probablement celui de son frère.

 

5° LE QUATRAIN II.20 : NAUNDORFF

Freres & seurs en divers lieux captifs

Se trouveront passer pres du monarque,

Les contempler ses rameaux ententifz,

Desplaisant voir menton,front,nez,les marques.

 

TRADUCTION DU II.20 :

Des frères et des sœurs, dont Louis XVII et sa sœur, vont se trouver captifs en divers lieux,

Ils ne feront que passer près du monarque Louis XVI,

Qui pourra, seul, les contempler et voir en eux ses rameaux ententifs,

Et, à l’inverse, tout le monde verra l’usurpateur et déplaisant NAUNDORFF montrer ses marques, son menton, son front et son nez.

 

COMMENTAIRES DU II.20 :

Cet épisode se situe à la Révolution Française, il décrit l’emprisonnement du roi Louis XVI emprisonné avec ses enfants qui disparaîtront de la scène publique après leur évasion mais remplacés par l’usurpateur et prétentieux NAUNDORFF.

Cette révolution qui, au nom de la liberté, a emprisonné des enfants.

Le premier vers comprend l’enfant dauphin de France, futur Louis XVII, et sa sœur dans la prison du Temple.

Le deuxième vers montre seulement le passage de ces enfants près de leur père, le roi Louis XVI.

Ce passage induit un aspect dynamique, amorce l’évasion des deux petits royaux et la thèse de la survivance.

Le roi peut contempler le sang de sa chair, les rameaux de l’arbre capétien mais le quatrième vers dessine le prétendant et usurpateur, le déplaisant NAUNDORFF, voleur d’identité qui tente de se substituer à Louis XVII.

.

Nostradamus LE ROI LOUIS XVI MICHEL-HENRI

.

.

4 – LOUIS XVII L’ENIGME : L’EXIL

 

1° LE QUATRAIN IX.13 : EVASION, EXILES, ITALIE

Les exilez autour de la Soulongne

Conduits de nuict pour marcher à Lauxois,

Deux de Modenne truculent de Bologne,

Mis descouvers par feu de Burançois.

 

COMMENTAIRES DU IX.13 :

Ils seront conduits de nuit pour passer près de Saint Germain en L’Auxerrois.

L’église Saint-Germain L’Auxerrois, située à Paris, sur la rive droite, est celle de la paroisse des rois de France.

Les exilés se dirigeront ensuite vers le sud, ils passeront près de la Sologne.

Ce quatrain fait bien partie de l’évasion de la prison du Temple avec l’issue vers l’Italie car on y retrouve comme dans les VI.73 et IX.10 une relation avec ce pays ainsi que dans le suivant où la Sicile, la fin du voyage, est précisée.

 

2° LE QUATRAIN VIII.84 : TRIESTE, SICILE

Paterne orra de la Sicille crie,

Tous les aprests  du goulphre de Trieste,

Qui s’entendra jusque à la Trinacrie,

De tant de voiles fuy,fuy l’horrible peste.

 

TRADUCTION DU VIII.84 :

On entendra le cri paternel de la Sicile,

Au moment de préparatifs militaires au golfe de Trieste,

Cet appel sera entendu tout le long du trajet jusqu’à l’arrivée en Sicile,

A cause de tant de voiles, il ne faut penser qu’à fuir cette horrible peste.

 

COMMENTAIRES DU VIII.84 :

NOSTRADAMUS insiste particulièrement sur la destination insulaire comme une certitude et un cri venant des racines familiales les plus profondes d’autant plus marquée par l’utilisation claire de « la Sicile », version moderne, et « Trinacrie », l’ancien nom pour attirer notre attention vers l’antiquité.

Mais pourquoi ce passage par Trieste? Louis XVII vient du sud de la France, il traverse le nord de l’Italie en direction de l’est, vers l’Autriche, le pays natal de sa mère mais à Trieste il a du changer de plan en raison de mouvements militaires maritimes.

Il a alors entendu et suivi avec certitude le cri paternel des profondeurs du temps, des origines troyennes des rois de France installées en Trinacrie après la destruction de Troie et de l’exil de ses populations.

Au départ, il cherchait la protection maternelle autrichienne mais la destinée l’a orienté vers la branche troyenne paternelle, pour rester, dans l’ombre, toujours roi, « roy se range » du quatrain II.71.

Cette marque du destin, guidée par une main transcendante protectrice, nous dépasse tout en nous faisant pénétrer dans un des grands mythes multi millénaire transmis par l’Iliade d’Homère.

Trieste, cette ville du nord de l’Italie a une particularité car il existe « Le manuscrit de Trieste », dans la bibliothèque municipale dans la section Manuscrits, sous le numéro 1-29, le livre de grammaire latine qu’aurait utilisé Louis XVI pour l’éducation scolaire de son fils lors de leur incarcération à la prison de Temple.

Des commentaires, en français, ont été publiés le 27 novembre 2003 sur Internet, dans le site PASSION-HISTOIRE.NET, par un italien, Antonio SIMONE, curieuse coïncidence de l’homonymie avec le précepteur de Louis XVII, le cordonnier Antoine SIMON.

On trouve la confirmation dans le quatrain II.71 :

 

3° LE QUATRAIN II.71 : EXIL EN SICILE

Les exilés en Secille viendront

Pour delivrer de faim la gent estrange:

Au point du jour les Celtes luy faudront:

La vie demeure a raison : roy se range.

 

TRADUCTION DU II.71 :

Les exilés se réfugieront en Sicile

Pour que cette troupe étrangère n’ait plus à souffrir de la faim :

Au point du jour les français lui feront défaut :

La vie demeure à raison : le roi s’y range et s’installe définitivement en Sicile.

 

COMMENTAIRES DU II.71 :

Dans ce superbe quatrain pathétique se dégage une grande émotion à sa lecture. NOSTRADAMUS nous délivre ici le lieu d’aboutissement de la fuite de Louis XVII et son passage à une vie toute simple, préoccupé à subsister, délaissé de tous.

Louis XVII parti en exil en Sicile n’est, évidemment, pas mort au Temple aussi le cœur analysé ne peut en aucune manière être le sien mais probablement celui de son frère aîné décédé à sept ans.

.

5 – LOUIS XVII L’ENIGME : LA SURVIVANCE

 

1° LE QUATRAIN VI.54 : DESCENDANT

Au poinct du jour au second chant du coq,

Ceux de Tunes,de Fes & de Begie,

Par les Arabes captif le Roy Maroq,

L’an mil six cens & sept,de Liturgie.

 

COMMENTAIRES DU VI.54 :

Il est à remarquer que l’expression « Au point du jour » du troisième vers du quatrain précédent II.71 est aussi utilisée pour un lointain descendant de Louis XVII, dans le quatrain VI.54 reliant ainsi ces deux grands personnages pour renforcer la thèse de la survivance.

 

2° LE QUATRAIN VIII.61 : DESCENDANCE, SURVIVANCE

Jamais par le decouvrement du jour

Ne parviendra au signe sceptrifere

Que tous ses sieges ne soient en sejour,

Portant au coq don du TAO armifere.

 

COMMENTAIRES DU VIII.61 :

L’analogie est marquée avec insistance par « le découvrement du jour » du premier vers pour renforcer davantage la thèse de la survivance de Louis XVII et de sa descendance.

 

3° LE QUATRAIN VIII.64 : ILE, SICILE, NOM

Dedans les Isles les enfans transportez,

Les deux de sept seront en desespoir,

Ceux du terroüer en seront supportez,

Nom pelle prins des ligues fuy l’espoir.

 

TRADUCTION DU VIII.64

Sept enfants seront transportés en Sicile en ayant fui la France à cause de la révolution,

Deux enfants, Louis XVII et sa sœur, sur les sept seront dans le désespoir à cause de la mort de leurs parents, le roi Louis XVI et la reine Marie-Antoinette,

Ceux du nouveau terroir, en Sicile, vont les supporter et les aider dans ce désespoir,

Le nouveau nom pris donne une nouvelle identité car l’espoir de trouver des appuis en France est parti dans la fuite.

 

COMMENTAIRES DU VIII.64 :

Installation des deux enfants royaux qui s’intègrent dans leur pays d’accueil, dans une ile, la Sicile.

Toute cette trajectoire de LOUIS XVII et de sa sœur, depuis Paris pour aboutir en Sicile, est le prélude à une deuxième étape qui va conduire ses descendants à revenir tardivement en France, le retour des exilés. Le cycle sera accompli par le retour du roi  perdu, environ deux siècles plus tard.

NOSTRADAMUS a écrit dans l’Almanach de 1566 en date du 17 juillet : « L’enfant perdu de retour. »

 

4° LE QUATRAIN IX.84 : ORIGINE, SURVIVANCE

Roy exposé parfaira l’hecatombe,

Après avoir trouvé son origine,

Torrent ouvrir de marbre & plomb la tombe,

D’un grand Romain d’enseigne Médusine.

 

TRADUCTION DU IX.84 :

Le roi exposé va parfaire l’hécatombe,

Après avoir trouvé le secret de son origine,

Un torrent va ouvrir une tombe en marbre et en plomb

D’un grand Romain, Saint Pierre, dont l’enseigne est la pétrification.

 

COMMENTAIRES DU IX.84 : SECRET, ORIGINE

Ce quatrain conforte la thèse de la survivance.

Une relation est établie avec l’Italie par « le grand Romain » dont la tombe sera découverte près de Mortara un 23 avril, grâce à un torrent et un mouvement de terrain, au plus tôt en 2022 ou dans les années suivantes.

NOSTRADAMUS souligne le rôle des intempéries dans la découverte de cette tombe, entrant probablement dans le cadre du réchauffement climatique de notre époque.

La lecture subtile de la chute des premier et troisième vers révèlent qu’ils se terminent par tombe encadrant le mot origine ce qui indique une direction de recherche  vers les cimetières et leurs registres pour reconstituer l’arbre généalogique dont la difficulté est relevée dans le quatrain V.40 :

 

5° LE QUATRAIN V.40  : SECRET, ORIGINE, SURVIVANCE

Le sang Royal sera si tres meslé,

Containts seront Gaulois de l’Hesperie

On attendra que terme soit coulé,

Et que memoire de la voix soit perie.

 

COMMENTAIRES DU V.40 :

Le secret de son origine et de la survivance seront probablement confirmés par la découverte de la cassette de Louis XVI contenant les sceaux royaux et les témoignages de Louis XVII relatant toute son aventure depuis son évasion du Temple, l’histoire de sa vie et de ses descendants.

 

6° LE SIXTAIN S.15 : BOURBON, SURVIVANCE

Nouveau esleu patron du grand vaisseau,

Verra long temps briller le cler flambeau

Qui sert de lampe à ce grand territoire,

Et auquel temps armez sous son nom,

Jointes à celles de l’heureux de Bourbon

Levant, Ponant, & Couchant sa mémoire.

 

COMMENTAIRES DU S.15 :

Le nouveau Pape, élu après la mort du Pape François à Lyon en 13 avril, le jour de la sainte Lucie, règnera longtemps.

Il est le dernier Pape de la prophétie des Papes de saint Malachie, non pas illustré dans une des 111 devises mais dans la dernière sentence après l’avant dernier, le Pape François, car ils sont les deux derniers Papes de cette prophétie.

Il accompagne le sang des Bourbons qui a effectivement été épargné et qui se manifestera clairement dans la lumière pour confirmer la survivance.

 

7° LE SIXTAIN S.4 : LYS, BOURBON

D’un rond, d’un lis, naistra un si grand Prince,

Bien tost & tard venu dans sa Province,

Saturne en Libra en exaltation :

Maison de Vénus en descroissante force,

Dame en après masculin soubs l’escorse,

Pour maintenir l’heureux sang de Bourbon.

 

TRADUCTION DU S.4 :

Du Soleil et du Lys naîtra un si grand Prince,

Bien tard venu à la fin du siècle en France et tôt dans le nouveau siècle dans sa Province (ou Provence),

Saturne est exalté dans le signe de la Balance :

La puissance de la séduction, de la tromperie et de la société des loisirs et de la consommation verra sa force décroître,

La République gardera dans son sein le propre de l’homme,

Pour maintenir l’heureux sang de Bourbon.

 

COMMENTAIRES DES DEUX DERNIERS SIXTAINS S.15 ET S.4 :

On trouve dans ces deux documents les deux  vers similaires :

S.15 : « Jointes à celles de l’heureux de Bourbon »

S.4 : « Pour maintenir l’heureux sang de Bourbon. »

La descendance de Louis XVII est ici manifeste, encore une fois, Louis XVII n’est pas mort au Temple et la survivance est gravée.

Lorsque Saturne sera en exaltation dans le signe de la Balance, au moment de l’élection de 2012, à partir de là, la maison de Vénus qui représente la société de consommation atteinte par la crise économique et la caste politique qui l’accompagne commence à connaître sa dissolution et en particulier le parti Socialiste, symbolisée par Vénus, maîtresse du signe du Taureau et dont la rose fleurit au mois de mai présageant la venue d’une nouvelle rose au mois de mai dans la décennie 2020.

Après le mécontentement des peuples déjà relaté dans le quatrain VI.23, une voie secourable semble ensuite se profiler à travers ceux qui reviennent d’exil, remarqués dans les quatrains V.52 et VI.8, d’abord le V.52 :

 

8° LE QUATRAIN V.52 : EXILE, HYPPOLITE, SURVIVANCE

Un Roy fera qui donra l’opposite,

Les exiles esleves sur le regne :

De sang nager la gent caste hyppolite,

Et florira long temps sous telle enseigne.

 

TRADUCTION DU V.52 :

Un gouvernant aura une action qui lui procurera une opposition unanime,

Les exilés seront alors élevés sur le règne,

La partie liée à la caste Hyppolite surnagera,

Et fleurira longtemps sous telle enseigne.

 

COMMENTAIRES DU V.52 :

Une première évidence de l’époque est que le président va réussir à s’attirer une opposition générale avec une réprobation du peuple et des manifestations publiques.

Deux personnages se déterminent comme exilés et parviendront au règne, Le premier est un exilé de son parti et le second est lié à Hyppolite qui, dans la mythologie grecque vouait un culte particulier à Artémis, la déesse du Panthéon grecque, et représente ainsi la voie de celui qui régnera en paix et prospérité pendant longtemps, marquant encore une fois la thèse de la survivance développée par NOSTRADAMUS.

Les deux premiers vers du quatrain V.52 vont être éclairés par le quatrain VI.8 :

 

9° LE QUATRAIN VI.8 : EXILE, SURVIVANCE

Ceux qui estoient en regne pour scavoir,

Au Roial change deviendront apouvris :

Uns exilez sans apuy,or n’avoir,

Lettrz & lettres ne seront a grand pris.

 

TRADUCTION DU VI.8 :

Les partis politiques et leurs élus installés au pouvoir

Verront leur influence et leurs gains très diminués après les nouvelles élections présidentielles.

Un exilé sans appui et sans or,

Les textes et les lettres prophétiques ainsi que les traductions des prophéties de NOSTRADAMUS ne seront plus au goût du jour.

 

COMMENTAIRES DU VI.8 :

Dans cette période les lettres prophétiques seront enfin correctement interprétées mais elles ne trouveront que peu d’engouement auprès du public, entamé depuis 1999 :

III.26 : « Interpretés seront les extispices. »

V.81 : « L’oiseau Royal sur la cité solaire, Sept mois devant fera nocturne augure : »

Dans la lettre à César : « Pour finir, mon fils, prends donc ce don de ton père Michel NOSTRADAMUS en espérant que tu fasses connaître chaque quatrain des prophéties»

Les deux premiers vers de ce quatrain VI.8 soulignent que les hommes politiques qui avaient participé au pouvoir et connaissaient les affaires frauduleuses vont s’effondrer signant la fin de la partition droite-gauche. Il faut rechercher ce nouveau personnage hors de ces partis politiques et qui gagnera l’élection présidentielle.

« Au Roial change» montre la nouvelle élection, probablement celle d’avril 2022.

L’exilé du troisième vers se rapporte à la thèse de la survivance.

Pour compléter le thème des exilés on perçoit leur approche attentive dans le P.89 Octobre :

 

10° LE PRESAGE P.89 : EXIL, SURVIVANCE

Voicy le mois par maux tant à doubter.

Morts,tous,saigner,peste,faim,quereller.

Ceux du rebours d’exil viendront noter.

Grands,secrets,morts,non de contreroller.

 

TRADUCTION DU P.89 OCTOBRE :

Voici le mois d’octobre des malheurs tant à redouter, Il y aura des morts, le sang va couler, des maladies infectieuses, la famine, des querelles.

Ceux du retour d’exil vont en prendre note.

Les grands personnages, les secrets, les morts, rien ne pourra être contrôlé.

 

COMMENTAIRES DU P.89 OCTOBRE :

Le mois des malheurs sera celui d’octobre.

Les exilés comprennent dans leurs rangs celui qui ne peut seulement que prendre des notes et faire des écrits. Hors des partis, il n’est, pour le moment, qu’un observateur, il est le second exilé. Le premier exilé est issu d’un parti politique.

Rien ne pourra être contrôlé et des secrets vont être révélés.

Le retour d’exil marque la finalité de la survivance.

 

11° LE PRESAGE P.29 JUILLET : EXIL, DESCENDANT, SURVIVANCE

Guerre,tonnerre,mains champs depopulez,

Frayeur & bruit,assault à la frontiere.

Grand Grand failly.pardon aux Exilez.

Germains,Hispans,par mer Barba.banniere.

 

TRADUCTION DU P.29 JUILLET

La guerre, le bruit des bombes, les champs sont dépeuplés des travailleurs,

Frayeur et bruit, des assauts à la frontière.

Le grand chef de l’état a failli. Pardon aux exilés.

Allemands, Espagnols, on verra la bannière barbare sur mer.

 

COMMENTAIRES DU P.29 JUILLET

Nous avons à demander pardon à cette famille royale qui a connu l’exil depuis l’incarcération à la prison du Temple de Louis XVII et l’exécution de ses parents et l’illustre destinée d’un des ses lointains descendants, confortant la thèse de la survivance, évoqué dans le quatrain V.40 dans lequel est développée la continuité du sang royal malgré l’exécution du roi Louis XVI et la macabre mise en scène par ROBESPIERRE après l’évasion du Temple de Louis XVII.

 

12° LE QUATRAIN V.40 : SANG ROYAL, SURVIVANCE

Le sang Royal sera si tres meslé,

Containts seront Gaulois de l’Hesperie

On attendra que terme soit coulé,

Et que memoire de la voix soit perie.

 

TRADUCTION DU V.40 :

Depuis deux siècles, le sang royal sera tellement mélangé,

Que les français venant de l’ouest seront contraints :

On devra attendre le terme fixé,

Et que la tradition orale soit perdue.

 

COMMENTAIRES DU V.40 :

La survivance du sang royal dans le descendant de Louis XVII venant de l’ouest, de la Provence ou de la France, amènera par sa sagesse des fruits comparables aux pommes d’or du jardin des Hespérides et ses exploits seront dignes des travaux d’Hercule.

Ceci arrivera au moment opportun.

La preuve de sa race royale ne se contentera pas seulement d’une lointaine tradition orale en voie de perdition.

 

13° LE QUATRAIN IV.30 : SOLEIL, SECRET

Plus XI fois lune soleil ne voudra,

Tous augmentes & baisses de degré:

Et si bas mis que peu or l’on coudra:

Qu’apres faim,peste descouvert le secret.

 

COMMENTAIRES DU IV.30 :

Ce quatrain marque la révélation du secret clôturant ainsi la thèse de la survivance.

.

6 – LOUIS XVII L’ENIGME : L’ARBRE ROYAL

 

1° LE QUATRAIN II.45 : SECOURS

Trop le ciel pleure l’Androgyn procrée,

Près de ce ciel sang humain respandu,

Par mort trop tarde grand peuple recrée

Tard & tost vient le secours attendu.

 

TRADUCTION DU II.45 :

Le ciel pleure avec beaucoup d’affection la descendance monarchique, l’enfant Louis XVII,

Et près de ce lieu et à cette époque le sang si humain de Louis XVI répandu,

Par sa mort et les morts de toutes ces guerres depuis les révolutionnaires jusqu’aux guerres mondiales, le grand peuple de France a beaucoup trop tardé avant de se régénérer.

Il le fera lorsque viendra tardivement, plus de deux cents après et tôt, au XXIème siècle, le secours tant attendu, celui du Grand Monarque.

 

COMMENTAIRES DU II.45

L’androgyne fait l’unité entre les deux polarités féminine et masculine, il représente le monarque.

La descendance de Louis XVI et de Louis XVII assurera le secours providentiel attendu.

Le thème de la survivance de la descendance est perçu dans ce quatrain.

 

2° LE QUATRAIN III.91 : ARBRE

L’arbre qu’avoit par longtemps mort seché,

Dans une nuit viendra a reverdir:

Cron.roy malade,prince pied estaché

Craint d’ennemis fera voile bondir.

 

TRADUCTION DU III.91

L’arbre qui était depuis longtemps séché et mort,

Dans une nuit va reverdir :

Chronos, le roi malade, le prince a le pied attaché

Craint d’ennemis fera voile bondir.

 

COMMENTAIRES DU III.91 :

L’arbre généalogique capétien, éteint depuis longtemps, suite à la disparition de Louis XVII,

Mais dans la nuit de la Vème République, au XXIème siècle,  va revivre : le temps de la faillite du président et de la République est consommé, le Prince capétien a le pied attaché.

Lui qui est craint par les ennemis fera bondir sa voile.

De l’arbre ou du rocher, le roi Arthur va retirer Excalibur, l’épée mythique et magique que lui seul était capable de retirer sans effort, symbole de sa puissance et de son chemin initiatique accompli.

.

.

C’est le retour rapide, après la nuit de la République, de la dynastie capétienne au cours du XXIème siècle. L’arbre est l’olivier, solide et résistant, fêté le dimanche des Rameaux comme il est écrit dans l’Almanach de 1566 en date du 28 mars : « De longtemps caché tout trouvé. » avec les occurrences dans les I.25, I.84, II.91, IX.84 et S.19.

CRON vient de chronos, le temps. Le roi malade dans sa santé ou dans son pouvoir traduit la faillite du président et de la République, sans doute au moment de la maladie qu’est la pandémie de la COVID-19 et ses suites, puis la venue du Prince, ce titre est souvent utilisé par NOSTRADAMUS pour signifier des hauts personnages venus de l’étranger.

Il a le pied attaché ou fixé, au sens propre, suite à une blessure et au sens figuré car il est, pour le moment, sans pouvoir agir. La voile est celle du navire en mer qui symbolise, plus tard, la puissante action guerrière engagée.

 

3° LE QUATRAIN IV.1 : SANG

Cela du reste de sang non espandu

Venise quiert secours estre donné

Apres avoir bien longtemps attendu.

Cite livree au premier corn sonné.

 

TRADUCTION DU IV.1

Cela du reste de sang non répandu

Venise requiert secours être donné

Après avoir bien longtemps attendu.

La cité a été livrée au premier son du cor.

 

COMMENTAIRES DU IV.1

La descendance du sang non répandu de Louis XVII à la différence de son père, Louis XVI, et qui n’est pas mort dans la prison Temple, contrairement à la version officielle, va se manifester dans son descendant.

 

4° LE QUATRAIN V.41 : URNE ANTIQUE

Nay sous les ombres & journee nocturne,

Sera en regne & bonté souveraine :

Fera renaistre son sang de l’antique urne,

Renouvellant siecle d’or pour l’airain.

.

TRADUCTION DU V.41 :

Il est né caché et la nuit,

Il règnera avec autorité et bonté :

Descendant de Louis XVII, il fera renaître son sang de l’urne antique,

Et renouvellera le siècle d’airain en siècle d’or.

 

COMMENTAIRES DU V.41 : PHILOSOPHIE

Il est  l’airain à la barbe rousse, le Barberousse, qui va transmuter le bronze au contraire du V.19 « Le grand royaume s’enrichira de bronze au lieu de l’or, »

.

.

et renouveler le nouveau siècle en règne de Saturne et de l’Age d’Or.

Quel optimisme de la part du prophète provençal qui nous promet des temps extraordinaires et merveilleux.

 

5° LE QUATRAIN VIII.81 : SICILE

Le neuf empire en desolation,

Sera changé du pole aquilonaire,

De la Sicile viendra l’esmotion

Troubler l’emprise à Philip,tributaire.

 

Traduction du VIII.81

Le nouvel empire Romain-Germanique sera en désolation,

Parce qu’il aura changé par le pôle aquilonaire, la Russie,

De la Sicile viendra l’émotion car il est issu de Louis XVII exilé en Sicile,

Ce qui viendra troubler l’emprise au roi d’Espagne Philippe VI de BOURBON  car il en est tributaire.

.

7 – L’ENIGME DE LOUIS XVII : CONCLUSION

 

Dans sa version officielle de la mort de Louis XVII enfant à la prison du Temple, la Révolution Française avec son bain de sang, la Terreur, la dictature du Comité de Salut Public et de Robespierre, toujours saluée le 14 juillet, le jour de la Fête Nationale de la République, avoue son acte fondateur sanglant, régicide et infanticide et dont le bicentenaire a été fêté en grande pompe.

Dans sa certitude de la survivance, NOSTRADAMUS nous décrit l’évasion du Temple par LOUIS XVII, accompagné de sa sœur, puis son exil qui l’a conduit jusqu’en Sicile et le retour tardif d’exil vers la France de ses descendants depuis l’Italie et balaye ainsi tous les faux prétendants qui se sont levés au cours des deux siècles passés.

Louis XVII n’est pas mort au Temple aussi le cœur analysé ne peut en aucune manière être le sien mais, probablement, celui de son frère aîné.

Contrairement à la version officielle de la mort de Louis XVII au temple, le prophète provençal nous montre que le sang de Louis XVI a été épargné et qu’un de ses lointains descendants en témoignera.

La survivance n’est pas un mythe mais la vérité historique.

.

FICHIER A TELECHARGER

Louis XVII l’énigme

 

LIENS :

COMPTE A REBOURS : REFLEXIONS A ECHEANCE

AFFAIRE DE L’UKRAINE

LA COVID-19

 

EN VOUS SOUHAITANT LONGUE VIE EN BONNE ET PROSPERE FELICITE.

 

MICHEL-HENRI.

 

LIENS FB/TWITTER :

https://www.facebook.com/profile.php?id=100077299030954

https://www.facebook.com/La-Loy-Du-Soleil-102458275681163

https://twitter.com/MICHELHENRINDD

Cet article a 2 commentaires

  1. Fabi0pisan0

    Bonjour,
    Cet article était passionnant, comme les autres également. Mais l’enseignement historique est énorme et une nouvelle fois rebat beaucoup de cartes !
    Avez-vous connaissance d’André de Biase dont on dirait qu’il serait possiblement le Grand Monarque ?
    Merci de me réapprendre l’histoire de « mon » pays.
    Bien à vous,
    Fabio

    1. Michel-Henri

      Bonjour Fabio,
      Le Grand Monarque est le personnage central des prophéties de NOSTRADAMUS aussi il est très important d’en parler. On peut facilement comprendre dans les textes du prophète que son identité est cachée afin de la protéger.
      Malgré cela, nombreux sont ceux qui prétendent être le GM et tant mieux afin que l’on ne distingue pas le vrai et c’est là une manière supplémentaire de le préserver.
      Le futur Grand Monarque est inconnu, personne ne peut le revendiquer sans usurper son rôle et il ne suffit pas de crier et prétendre à cette sublime identité car seul l’avenir le déterminera et peut-être que lui-même ignore encore le rôle qu’il aura à jouer tant que les événements ne l’auront pas propulsé vers son destin.
      L’avenir n’étant pas entièrement déterminé, seule la marche réalisée des différentes étapes annoncées par NOSTRADAMUS nous conduiront vers lui.
      Il est appelé le GM en raison de son action, de ses qualités personnelles et ancestrales et des titres de Roi de France et Empereur du Saint Empire Romain-Germanique.
      MICHEL-HENRI

Laisser un commentaire

LOUIS XVII L’ENIGME