You are currently viewing TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE À CÉSAR
  • Post published:23 janvier 2022

.

Nostradamus élection présidentielle 2022 MICHEL-HENRI

 

1 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE À CÉSAR

 

La traduction du texte de NOSTRADAMUS est en gras et les commentaires de l’auteur sont mis en italique.

 

Dans le titre le dédicataire de cette lettre est « Caesar NOSTRADAMUM filium » qu’il désigne comme son fils, il y attire encore plus notre attention par l’inscription insérée en latin alors que le reste du titre est en français. D’emblée NOSTRADAMUS dessine et désigne un personnage à deux visages.

Ce sublime prénom de César nous interpelle immédiatement avec une double facette, la première privée, celle de son fils César de NOSTREDAME, la seconde héritée des empereurs romains, et par extension au Saint-Empire Romain Germanique et à l’empereur Charlemagne, et  nous invite à entrevoir une double personnalité, confirmée avec cette première lettre à laquelle s’ajoute la deuxième, celle à Henri second.

 

Ton avènement tardif, César NOSTREDAME mon fils,

Or il a effectivement un fils, encore un très jeune enfant, César de NOSTREDAME ou NOSTRADOMINA en latin.

César de NOSTRADOMINA peut-il être César NOSTRADAMUS ?

A travers l’illustre prénom de César qui rappelle Jules César et les empereurs romains, à qui NOSTRADAMUS s’adresse-t-il ?

Avec ce prénom, il nous signifie un rapport avec le pouvoir temporel.

Avec le pseudonyme  NOSTRA DAMUS qui signifie, en latin, « Nous donnons ce qui est à nous » associé au prénom César dont l’anagramme est sacré que tente de nous signifier le Maître?

NOSTREDAME en latin est NOSTRADOMINA et non pas NOSTRADAMUS.

Qui est le dédicataire de cette préface ?

Il est évident que César  NOSTRADAMUS n’est pas César de NOSTRADOMINA.

Deux personnages sont à bien différencier, César NOSTRADAMUS, son fils spirituel,  de son propre fils, César de NOSTREDAME, tous les deux venant tardivement, le premier à la fin des temps et l’autre à un âge avancé de Michel de NOSTREDAME.

Le malicieux prophète joue avec le prénom César à deux faces et avec les deux noms, NOSTREDAME et NOSTRADAMUS, l’unité parfaite du prénom et du nom Caesar NOSTRADAMUS et le « filium » qui vient finaliser la relation étroite entre Michel NOSTRADAMUS et son fils spirituel, César NOSTRADAMUS.

De plus, tout un chacun est appelé à suivre la voie  pour devenir tout ou partie de César NOSTRADAMUS.

Il symbolise le chercheur qui pénètre dans le chemin de la vérité.

 

m’a fait mettre pendant longtemps par de continuelles veilles nocturnes pour te révéler par écrit et te le laisser en mémoire

NOSTRADMUS avait acquis son don de prophétie depuis plusieurs années qui lui a exigé un long travail nocturne, par des neuvaines, de minuit à quatre heures du matin :

 

Quatrain I.4 : « de nuict secret estude »

 

A la date de la signature de cette lettre, le 01 Mars 1555, il avait certainement écrit la plupart de ses quatrains. Alors pourquoi a-t-il édité, de manière surprenante, non pas quatre Centuries entières avec 400 quatrains, mais 353 quatrains lors de cette première édition du 04 Mai 1555 ?

Il laisse, après sa mort, à César NOSTRADAMUS ses écrits en mémoire.

 

après l’extinction corporelle de ton progéniteur pour le commun profit des humains,

L’extinction corporelle souligne seulement la mort de son corps mais pas celle de son esprit rappelant :

 

PRESAGE 141 Novembre

Du retour d’Ambassade.don de Roy.mis au lieu,

Plus n’en fera.Sera allé à Dieu,

Parens plus proches,amis,freres du sang,

Trouve tout mort pres du lict & du banc.

 

Message d’espoir de la continuité de la vie après la mort, première démarche de l’enseignement philosophique du Maître.

Progéniteur signifie ancêtre ou aïeul, il s’adresse donc à son fils spirituel venu dans un lointain avenir, cinq siècles plus tard et non pas à César de NOSTREDAME dont il n’était pas l’aïeul mais le père géniteur.

 

à partir de ce que la divine essence à l’aide des mouvements astronomiques m’ont donné connaissance.

Les astronomiques révolutions sont les études des mouvements des astres, l’astrologie judiciaire.

.

2 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : DU PERE AU FILS

 

Et depuis qu’il a plu au Dieu immortel que tu ne sois pas né dans cette contrée

César NOSTRADAMUS n’est donc pas né en Provence et, peut-être, même pas en France.

César de NOSTREDAME est, par contre, né dans cette contrée, en Provence.

L’auteur de la lettre s’adresse  à César NOSTRADAMUS, le futur Henri second, le César et sacré des temps modernes, le Janus aux deux visages, ésotérique et exotérique, spirituel et temporel, appartenant au projet divin souligné aussi dans la dernière phrase de cette lettre «  Priant le Dieu immortel.. ».

 

et je ne veux pas te parler des années suivantes mais de tes mois de guerre pendant lesquels tu seras encore incapable de recevoir, à cause de ta faible compréhension, ce que je serai contraint de te laisser après ma mort.

Dans les premiers mois  de la guerre, son fils spirituel, et non pas César de NOSTREDAME qui n’a pas fait de guerre, ne saura pas encore tirer la substantifique moelle de l’œuvre prophétique.

Par ce « don de Roy », César NOSTRADAMUS pourra alors « jouir de son bien paternel » et prendre le relais ésotérique pour devenir « le pénultième », « mille et deuxième prophète ».

Il est le dédicataire et le légataire de son œuvre.

A son fils spirituel, NOSTRADAMUS est obligé de lui léguer son œuvre par écrit.

A son fils César de NOSTREDAME, il aurait pu lui transmettre directement cette œuvre sans qu’elle puisse être oblitérée par l’injure du temps.

 

puisqu’il ne m’est pas possible de te laisser par écrit ce qui serait détruit par l’injustice de toutes ces époques

NOSTRADAMUS ne peut pas donner un enseignement direct à son fils spirituel venu environ cinq siècles plus tard ni lui laisser des écrits clairs qui auraient été dérobés ou détournés.

Le message et l’enseignement qu’il va lui livrer ne seront totalement compris que pendant le  XXI ème siècle.

Tout va être codé et César mettra de très nombreuses années avant d’accéder au plus profond de l’œuvre. 

Tous ces siècles pour découvrir dans cette alchimie subtile, tout ce que Maître Michel NOSTRADAMUS, « Nous donnons ce qui est à nous », a délivré.

Il est un enseignant, un maître d’école.

Un seul élève parviendra au stade ultime de son enseignement.

Il a codé, caché, et même donné de « fausses erreurs », en particuliers dans les thèmes astrologiques qui ont déclenché les foudres de certains de ses contemporains.

Il a pris des risques pour faire courir et parvenir son message à travers les siècles.

 

car la parole héréditaire de la prédiction cachée sera enfermée dans mon estomac.

L’estomac est un terme alchimique qui va signifier à César le dépouillement subtil, la digestion fine et alchimique qu’il aura à faire de l’œuvre pour pénétrer dans le tabernacle du Grand Œuvre, un clin d’œil à l’épopée de la quête du GRAAL où l’enseignement le plus élevé et le plus subtil est délivré par l’enchanteur MERLIN au seul personnage capable de le recevoir, GALAAD, l’enfant rouge qui fera sa transformation en or alchimique et aboutira au siège du GRAAL, le royaume de SARRAS.

 .

TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE À CÉSAR Nostradamus MICHEL-HENRI

.

3 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : LA PROPHETIE

 

Considérant aussi que la fin des aventures humaines sont incertaines; et que le tout est régi et gouverné par la puissance inestimable de Dieu, nous inspirant non par ivresse ni par inspiration délirante, mais par des affirmations astronomiques.

Dans son inspiration prophétique, NOSTRADAMUS ne délire pas, il n’est pas sous l’emprise d’une ivresse, il n’est pas sujet à du délire ou à des crises d’épilepsie, il est pleinement conscient, en communication avec le monde divin et aussi grâce à des certitudes astronomiques.

 

Ils ont fait des prédictions grâce à la volonté divine et particulièrement par l’esprit de prophétie.

Depuis longtemps, plusieurs fois, j’ai prédit longtemps auparavant ce qui depuis est arrivé, dans des régions particulières attribuant que tout est fait par la vertu et l’inspiration divine, ainsi que d’autres aventures heureuses ou malheureuses rapidement et promptement annoncées et qui, depuis, sont arrivées sous diverses latitudes du monde : j’ai voulu taire et abandonner, à cause de l’injustice, mais pas seulement  du temps présent mais aussi de la plus grande partie du futur, de mettre par écrit ce que seront les règnes, les sectes et les régions qui feront, au regard du présent et pour le respecter, des changements si diamétralement opposés que si je venais à rapporter ce que  sera l’avenir de ceux du règne, des sectes, de la religion et de la foi qu’ils le trouveraient si mal accordé à leur oreille fantaisiste, qu’ils viendraient à condamner ce qui, dans les siècles à venir, on aura la connaissance de voir et d’apercevoir.

La prophétie s’étend pour les siècles à venir. Il ne s’agit en rien, comme le prétendent certains détracteurs délirants et rationalistes  d’une chronique des temps passé et présent de NOSTRADAMUS.

Malgré les bouleversements politiques, idéologiques et philosophiques de plus en plus injustes et  intolérants se dessine un espoir meilleur bien que très  tardif.

 

Considérant aussi la sentence du vrai Sauveur.

Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré et ne jetez pas les perles aux cochons de peur qu’ils ne les foulent aux pieds et se retournent ensuite contre vous.

C’est la raison pour laquelle j’ai retiré ma langue devant le populaire et ma plume du papier, puis j’ai voulu faire plus de déclaration sur l’avènement du commun,

Dans une première approche, il s’agit de l’avènement du communisme mais aussi de tout ce qui touche au pouvoir et qui est commun, à savoir la chose publique, la res publica, la république et la démocratie et leurs émanations associées, médiatiques, administratives, financières, les partis politiques, les mouvements d’influences…  

 

par des phrases cachées et d ‘énigmatiques sentences des causes futures, même les plus proches, et celles que j’ai aperçues quelque soit, dans l’humanité, le changement qui arrivera ne scandalisera pas leur fragilité auriculaire, et le tout ayant été écrit plus sous forme nébuleuse que dans la volonté de dévoiler toute la prophétie combien que cela a été caché aux savants et aux sages, aux puissants et aux rois, et révélé aux petits et aux humbles :

 

Les choses sont cachées aux plus grands, aux savants et à la science, aux sages et aux philosophes, et aux hommes politiques qui détiennent le pouvoir.

NOSTRADAMUS montre leur incapacité à atteindre la vérité.

Mais cette révélation est cependant accessible aux petits et aux humbles, chacun est appelé à devenir à l’image de César NOSTRADAMUS, « De pauvres gens un enfant naistra. », pour être César, sacré, pauvre et  humble.

Au regard de la nature, tout homme est un prince  appelé à  devenir roi.

.

4 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : L’OCCULTE

 

et aux Prophètes, par le moyen de Dieu immortel et des bons Anges, qui ont reçu l’esprit de vaticination, par lequel ils voient les choses lointaines et peuvent prévoir les futurs événements : car rien ne peut s’accomplir sans lui et malgré une si grande puissance a la bonté de demeurer en eux, ils sont toutefois sujets aux autres effets de la cause semblable à celle du bon génie ; cette chaleur et puissance vaticinatrice s’approchent de nous : comme nous le ressentons avec les rayons du Soleil, qui viennent jeter leur influence aux corps élémentaires et non élémentaires.

Quant à nous qui sommes humains, nous ne pouvons rien par notre connaissance et notre inclination d’esprit, pour connaître les secrets cachés de Dieu le Créateur.

De par notre nature humaine, héritée de nos aïeux, nous ne pouvons pas connaître les secrets de Dieu.

La capacité de NOSTRADAMUS à prophétiser n’est pas un don hérité de ses  aïeux mais il est possible de recevoir le divin par la Philosophie occulte et par l’inspiration divine et avec l’aide de l’Astrologie judiciaire.

La voie du développement personnel permet d’ accroître notre étincèle divine mais elle est insuffisante.

La voie prophétique exige l’accomplissement de notre nature humaine en symbiose avec la Nature pour recevoir la lumière divine.

Il ne s’agit ni d’un don ni d’un pouvoir humain mais d’une décision céleste.

 .

 .

Parce qu’il ne nous appartient pas de connaître les temps, ni les moments etc.

A tel point que des personnages à venir peuvent être vus dès à présent, que Dieu le Créateur a voulu révéler, par des impressions imagées, quelques secrets de l’avenir, en accord avec l’astrologie judiciaire, comme ceux du passé,

L’homme ne peut pas connaître l’avenir hormis le bon vouloir de Dieu le Créateur.

L’esprit de prophétie lui accorde la possibilité de s’introduire avec certitude dans l’avenir tout autant que ce sont réalisés les événements dans le passé car le temps est UN et éternel liant le passé; le présent et l’avenir.

 

que certaine puissance et faculté volontaire leur était donnée, comme la flamme du feu apparaît, qui, en l’inspirant, lui permettait de juger les inspirations divines et humaines.

Car les œuvres divines, qui sont totalement absolues, Dieu vient les parachever : la moyenne qui est au milieu des Anges : la troisième les méchants.

Mais mon fils je te parle ici un peu trop confusément : mais quand aux vaticinations occultes que l’ont reçoit par le subtil esprit du feu, qui, quelque fois, excite la compréhension en contemplant le plus haut des astres, comme en état de veille, même les prononciations, étant surpris de publier des écrits sans crainte d’être atteint par une impudente loquacité : mais tout procède de la puissance divine du grand Dieu éternel de qui toute bonté procède.

Encore mon fils, que j’ai mis le nom de Prophète, je ne veux pas m’attribuer un titre aussi sublime pour le temps présent : car qui est dit prophète aujourd’hui, jadis était appelé voyant : car prophète à proprement parler, mon fils, est celui qui voit les choses lointaines par la connaissance naturelle de toute créature.

NOSTRADAMUS ne veut pas s’attribuer le titre sublime de prophète. Il méritera ce titre uniquement lorsque ce qu’il a écrit se réalisera jusque dans un lointain avenir qui nécessite la connaissance totale de la Nature inhérente à tout individu.

L’accès à la philosophie occulte de NOSTRADAMUS, « Nous donnons ce qui est à nous », est à la portée de tout être humain.

Quel immense espoir pour tout un chacun de pénétrer dans le chemin de César NOSTRADAMUS.

.

5 –TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : LA PENSEE MAGIQUE

 

Et il peut arriver que le Prophète par le moyen de la parfaite lumière de la prophétie apparaisse de façon manifeste des choses divines comme humaines, ce qui ne peut pas se faire, vu que les effets de la future prédiction s’étendent loin dans le temps.

Car les secrets de Dieu sont incompréhensibles, et la vertu causale est contiguë de la longue étendue de la connaissance naturelle, prenant leur  plus proche origine  du libre arbitre, fait apparaître les causes qui d’elles- mêmes ne peuvent faire acquérir cette connaissance pour être révélées ni par les augures humains

En dehors de la méthodologie décrite par NOSTRADAMUS, aucune méthode humaine de développement personnel, issue du New Age, du yoga, du boudhisme, de l’ésotérisme, de l’occultisme ou autre ne permet d’accéder à la connaissance prophétique suprême, même si certaines de ces méthodes sont extrêmement salutaires dans le parcours vers la spiritualité.

.

TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE À CÉSAR Nostradamus MICHEL-HENRI

.

 

ni par tout autre connaissance, ou science occulte, comprise même sous la voûte céleste, du fait

La science occulte, l’occultisme traditionnel,  ne permet pas d’ouvrir la porte vers le suprême savoir, seule la Philosophie occulte que décrit NOSTRADAMUS est l’unique voie royale.

 

présent à la totale éternité qui embrasse la totalité du temps. Mais moyennant quelque indivisible éternité, par une agitation épileptique du feu d’Héraclite, les causes sont connues par le mouvement céleste.

Le feu était pour Héraclite (576-480 avant J-C),  philosophe grec, l’élément primitif de la matière, qu’il considérait comme soumise à un changement perpétuel et en même temps rationnel.

Le feu est en perpétuelle agitation et animé du mouvement de ses visions.

NOSTRADAMUS utilise la « flamme exigue ».

Certains, dans leur confusion et leur incompétence, y ont vu des crises d’épilepsies.

Quel affront et quel mépris que d’infliger à NOSTRADAMUS une maladie à la haute conscience de son inspiration.

 

Je ne dis pas, mon fils, afin que tu le comprennes bien, que la connaissance de cette matière ne peut encore s’imprimer dans ton débile cerveau, que les causes futures bien lointaines ne soient accessibles à la toute créature raisonnable : si elles sont cependant portées à la connaissance de l’âme intellectuelle des choses présentes

L’évolution spirituelle acquise par les méthodes de développement personnel permet d’accéder à la connaissance partielle de la révélation.

La connaissance de l’avenir acquise par l’homme est possible mais limitée.

 

et lointaines ne lui sont ni trop cachées ni trop révélées : mais la parfaite connaissance de ces causes ne peut s’acquérir sans l’inspiration divine : vu que toute inspiration prophétique tire sa principale origine dynamique de Dieu le Créateur, puis de l’heure et de la nature.

Pour l’homme, la parfaite connaissance de l’avenir ne peut venir que de Dieu et de la conformité à sa création, de la parfaite communion avec la Nature et de l’heure nocturne comme le Maître l’indique dans le quatrain I.1 : De nuit seul secret estude…

 

Parce que les causes indifférentes sont produites et non produites indifféremment, le présage se réalise en partie, comme il a été prédit.

Car la compréhension créée intellectuellement ne peut voir de manière occulte, sinon par la voix issue du limbe moyennant la petite flamme dans laquelle en partie les causes futures viendront se dévoiler.

Cette flamme, NOSTRADAMUS en parle souvent, dès le début des quatrains (I.1) « flamme exigue sortant de solitude » mais aussi plusieurs fois dans cette lettre « agitation Hiraclienne », « la parfaite lumière de la prophétie »

 

Et aussi mon fils, je te supplie de ne jamais employer ton entendement à de telles rêveries et vanités qui dessèchent le corps et mettent l’âme en perdition, troublant notre faible sens :

La quête de l’absolu ne passe pas par le développement personnel en recherche de pouvoir qui peut troubler notre sens et nous conduire dans une voie insuffisante ou fausse.

 

même la vanité de la plus qu’exécrable magie réprouvée jadis par les écritures sacrées, et par les divins Canons, en tête duquel est excepté le jugement de l’Astrologie judiciaire :

NOSTRADAMUS déconseille vivement l’utilisation de l’exécrable magie noire.

La connaissance de l’astrologie judiciaire semble importante aux yeux de l’astrophile de Salon.

Elle est un des trois éléments fondamentaux décrits par NOSTRADAMUS.

Le deuxième élément est la Philosophie occulte qui permet de recevoir le troisième élément, l’inspiration divine.

 

par laquelle et grâce à l’inspiration et la révélation divine par des supputations continuelles,

NOSTRADAMUS qui signifie « nous donnons ce qui est à nous »  utilise dans cette phrase un pluriel.

Il ne fait qu’un avec César NOSTRADAMUS et avec l’enseignement des philosophes grecques.

.

6 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : L’ALCHIMIE

 

nous avons rédigé par écrit nos prophéties.

 Et de crainte que cette Philosophie occulte ne soit réprouvée, je n’ai jamais voulu présenter leurs terribles persuasions, craignant aussi pour plusieurs livres qui avaient été cachés pendant de nombreux siècles et qui m’ont été révélés.

Mais me doutant de ce qu’il en adviendrait, après leur lecture, j’en ai fait présent à Vulcain

Cette philosophie occulte présente une telle puissance que NOSTRADAMUS a préféré ne pas la divulguer.

Il a même détruit les vieux livres qui dévoilaient cette philosophie.

Mais le Maître a cependant donné son enseignement dans toute son œuvre.

A nous de le découvrir.

Le « nous », ce collectif englobe les écrits de César NOSTRADAMUS et ceux de  tous les prédécesseurs qui ont permis au prophète de se construire.

Après les avoir lu, il a fait le tri de ceux qui devaient être conservés et ceux qui devaient être brûlés mais dans les deux cas ils sont offerts à Vulcain, le maître des forges, utilisé comme symbole alchimique dans l’évolution de son fils spirituel, César NOSTRADAMUS.

Il offre toute son œuvre à Vulcain, son fils spirituel.

Cette philosophie occulte est entièrement contenue dans son œuvre prophétique, il appartient à chacun de la rechercher et de devenir Vulcain.

Dans le quatrain IX.74 : « Vulcain corps morts sépulturer »

 

et pendant qu’il les dévorait, la flamme léchant l’air rendait une clarté insolite,

Pendant que Vulcain dévorait la lecture des livres initiatiques que sont les textes prophétiques où NOSTRADAMUS décrit la manière dont la lumière prophétique l’envahit avec en même temps le feu et les flammes dégagées par les livres qui sont brûlés et réduits en cendres.

Dans ce passage NOSTRADAMUS joue encore une fois sur deux plans comme dans la lettre à César et dans celle à HENRI Second et Henri II.

 

plus claire qu’une flamme naturelle, comme la lumière d’un feu d’un cataclysme fulgurant, illuminant subitement la maison, comme si elle eût été subitement embrasée. C’est pourquoi, afin que dans l’avenir vous ne soyez pas abusés,

NOSTRADAMUS a fait le tri des bons et des mauvais livres afin que César ne soit pas trompé dans sa recherche subtile et alchimique.

 

en recherchant intensément la parfaite transformation tant lunaire que solitaire,

La transformation lunaire symbolise la république et solitaire la monarchie. NOSTRADAMUS utilise des images alchimiques pour faire sa description.

 

et sous les métaux les plus purs, et aux ondes occultes, je les ai réduits en cendres.

il a détruit ces livres par le feu.

.

7 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : ASTROLOGIE

 

Mais quant au jugement qui vient se parachever avec l’aide du jugement céleste, je tiens à te le manifester : ainsi on peut avoir connaissance des causes futures, en rejetant au loin les imaginations fantasques et qui arriveront en se limitant à la particularité des noms de lieux,

NOSTRADAMUS utilise les noms des lieux comme source à son inspiration en accord avec l’astrologie.

 

par la divine inspiration surnaturelle : en accordant aux figures célestes, les lieux et une partie du temps qui a une propriété occulte par une vertu, puissance et faculté divine,

Le prophète accède à l’éternité du temps grâce d’une part à une propriété occulte du temps et d’autre part par l’aide du divin.

 

en présence de laquelle les trois temps sont compris dans l’éternité, la révolution est liée à la cause passée, présente et future :

Le temps est un et total, comprenant le passé, le présent et l’avenir.

 

parce que tout est simple et manifeste, etc.

C’est pourquoi, mon fils, tu peux facilement, malgré ton immaturité, comprendre que les choses qui doivent arriver peuvent être prophétisées par les lumières nocturnes et célestes qui sont naturelles et par l’esprit de prophétie :

On a l’impression que NOSTRADAMUS s’adresse à son fils César de NOSTREDAME, or celui-ci n’a que deux ans, et la suite du texte s’adresse à un adulte ouvert à un plan spirituel élevé. En réalité, le vrai destinataire est César NOSTRADAMUS qui n’a pas encore abouti, à ce moment, dans sa quête du GRAAL.

L’avenir peut être révélé grâce aux lumières nocturnes et célestes que sont les planètes, les constellations et à l’esprit de prophétie.

La nature dans la prophétie concerne l’heure, l’astrologie et la nature humaine. 

Le don de prophétie particulier à NOSTRADAMUS est lié à la participation de l’inspiration divine.

 

non que je veuille m’attribuer le nom de prophète ni d’action prophétique,

Seul l’avenir pourra le désigner comme véritable prophète.

 

mais par une inspiration révélée, comme tout homme mortel dont les sens sont moins éloignés du Ciel que les pieds sur la terre.

Je ne peux pas me tromper, ni abuser, ni duper, je suis plus grand pécheur que nul autre en ce monde, sujet à toutes les afflictions humaines.

Tout être humain est capable de recevoir cette inspiration divine.

Il indique là à son fils César NOSTRADAMUS que lui aussi est en aptitude à accéder à sa Philosophie occulte et à la capacité à prophétiser.

Michel NOSTRADAMUS ne possède pas un don personnel hérité de ses aïeux, il est un homme comme les autres, sujet à toutes les afflictions de la condition humaine.

 

Mais étant surpris parfois dans la semaine comme si je délirais,

Il arrive encore à être surpris par la capacité de ce don de prophétie avec ces visions surréalistes comme s’il délirait.

 

et par un long calcul, rendant les études nocturnes d’odeur suave,

 L’astronomie à visée prophétique est l’astrologie judiciaire.

 

j’ai composé des Livres de prophéties contenant chacun cent quatrains astrologiques que j’ai un peu voulu raboter obscurément : ce sont de perpétuelles vaticinations de maintenant à l’année 3797.

Il est possible que cela fasse retirer le front à quelques uns, en voyant un temps aussi long,

3797 semble effectivement une durée extrêmement  longue et qui se décale de la chronologie des sept mille ans ou des 500 ans de prédictions.

S’il s’agit d’une date, il faut en trouver l’origine.

Mais je propose une autre approche car 3796 représente l’ensemble des quatre vers des 949 quatrains écrits par NOSTRADAMUS contenus dans ses prophéties dont le point final sera marqué lors de l’entière réalisation de tous les 3796 vers manifestée par l’accès au 3797 ème vers.

La VIIème centurie ne contient que 42 quatrains sans doute complétée par les 58 sixtains mais certaines éditions en ont 49.

Mais on peut imaginer aussi que  dans l’esprit de NOSTRADAMUS cette centurie devait comporter 49 documents avec les sept manquants perdus ou non édités, le nombre 3796 servant seulement à réfléchir sur le nombre 49 qui est aussi 7 au carré.

Sept est le nombre de la création et de la perfection divine.

La perfection de la perfection est représentée par 7², soit 49.

Il souligne là encore le premier rôle de l’inspiration divine dans le genre prophétique.

La première édition des Centuries du 4 mai 1555 comportait 353 quatrains, or ce nombre n’a étonné personne.

Il aurait été plus logique de faire une Centurie complète avec une édition de 300 ou de 400 quatrains.

NOSTRADAMUS ne délivre rien au hasard.

Le nombre 353 contient des indices qui nous invitent à une réflexion plus subtile.

Mais aucun auteur ne s’en est préoccupé.

 

ceci aura lieu et sera compris pendant toute la domination de la Lune : 

La lune signifie la République, la démocratie mais aussi l’Islam et le monde arabe.

NOSTRADAMUS s’adresse à son fils spirituel car il évoque ces événements lunaires qui se passeront cinq siècles plus tard et qui lui seront contemporains.

 

et les causes seront comprises universellement sur toute la terre mon fils. Et si tu vis l’âge normal de l’homme,

Cet âge normal est celui que, potentiellement, la Nature propose à l’homme, symboliquement cent ans comme le nombre de quatrains d’une Centurie.

Mais ce nombre est souvent réduit par les maladies, les accidents, les guerres, la pollution, les conditions de vies…

 

tu verras sous ton climat, au propre Ciel de ta nativité, les futures aventures prévues.

Il s’adresse à César NOSTRADAMUS, il lui signale que, sous sa latitude, il assistera aux événements prévus et qu’il pourra même les discerner dans son thème natal car il y sera lié.

 

Car seul Dieu éternel connaît l’éternité de sa lumière qui procède de lui-même, et je dis franchement à ceux à qui sa grandeur incommensurable, immense et incompréhensible, a voulu par une longue inspiration mélancolique faire des révélations, qu’à l’aide de cette cause occulte manifestée divinement, il y a essentiellement deux causes principales, qui sont accessible à l’intelligence de l’inspiré qui prophétise, la première est celle qui vient infuser, éclairant la lumière surnaturelle, au personnage qui prédit par la science des Astres, et prophétise par la révélation inspirée, laquelle est une certaine participation de la divine éternité, à partir de laquelle le Prophète peut en juger par ce que son esprit divin lui a donné grâce à Dieu le Créateur, et par une naturelle investigation : ce qui est sûr c’est que ce qui est prédit est vrai, et à pris son origine dans l’éthérique : et une telle lumière et la petite flamme est ce qu’il y a de plus efficace, et une telle élévation ne l’est pas moins que la clarté naturelle et que la lumière naturelle qui rend les Philosophes si sûrs d’eux-mêmes qu’avec les principes de la première cause ils ont atteints les plus profonds abîmes avec les plus hautes doctrines.

« la lumière naturelle qui rend les Philosophes si sûrs d’eux-même… » résonne particulièrement à notre esprit avec le XVIIIème siècle car NOSTRADAMUS s’élève avec véhémence contre les philosophes du siècle des lumières : Jean-Jacques Rousseau, Montesquieu, Voltaire…

Il les condamne sans appel avec leurs philosophies du pouvoir de l’homme par l’homme, en opposition à sa philosophie spirituelle d’inspiration divine complétée par l’astrologie et par la Nature dont la lumière solaire qui élève l’homme est la parfaite illustration de la transformation en or alchimique, le trésor parfait de la conscience supérieure.

Comme les feuilles des arbres assimilent la lumière du soleil, les hommes s’élèvent vers les cieux lumineux.

 .

8 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : INONDATIONS

 

Mais à cette fin mon fils, je n’ai pas besoin de divaguer trop profondément pour la capacité future de ta perception, et aussi que je trouve que les lettres feront de si grands et incomparables bavardages nuisibles,

NOSTRADAMUS s’élève contre les nombreuses et  mauvaises traductions et interprétations de ses œuvres.

 

que je trouve que le monde aura avant la conflagration universelle

la guerre des temps de l’Apocalypse.

 

tant de déluges et de si hautes inondations qu’il ne restera guère de terre qui ne soit couvert d’eau : et cela durera si longtemps que, hormis l’histoire et les pays, tout soit perdu : aussi avant et après de telles inondations dans plusieurs pays, les pluies seront si réduites

Au niveau figuré, les déluges, les inondations et l’eau représentent des guerres et des envahissements.

Au sens propre, ce sont les intempéries et le changement climatique perceptible de manière évidente et dès 1979 avec la première conférence internationale sur ce sujet évoqué par NOSTRADAMUS dans :

 

QUATRAIN  I.17

Par quarante ans l’Iris n’aparoistra,

Par quarante ans tous les jours sera veu:

La terre aride en siccité croistra,

Et grands deluges quand sera aperceu.

 

et il tombera du Ciel une si grande abondance de feu et de projectiles brûlants qu’il ne restera rien qui ne soit consumé : et ceci s’accomplira brièvement avant la dernière conflagration : car encore que la planète Mars parachève son siècle et elle le tiendra sous son règne à la fin de la dernière période, s’il est encore possible :

Pendant cette période martiale, il y aura un temps de paix qui suivra la  guerre et à fin le dieu Mars dominera dans l’ultime guerre de la fin des temps  qui verra la presque totale destruction de l’humanité.

 

Il y aura un amas en Verseau pour certaines planètes pendant plusieurs années tandis que les autres planètes les plus lentes seront en Cancer et dans les signes suivants.

NOSTRADAMUS donne des positions planétaires précises au moment de tous les dangers.

Les planètes qui restent des années dans un signe sont les trans saturniennes, à savoir Uranus, Neptune, Pluton.

Saturne y séjourne pendant deux ans et demi mais Jupiter seulement pendant un an.

Pluton en Verseau du  21/01/2024 au 19/01/2044.

Uranus en Cancer du 04/08/2032 au 06/08/2039.

Saturne en Cancer du 15/07/2032 au 27/08/2034 et en Verseau le 22/01/2050 au 11/01/2053.

Jupiter en Verseau du 01/12/2032 au 01/12/2033 et du 16/03/2044 au 26/03/2045, en Cancer du 25/05/2037 au 12/06/2038 et du 06/05/2049 au 22/05/2050.

Mars en Verseau du 01/05/2050 au 31/10/2050.

Vénus en Cancer du 18/05/2050 au 12/06/2050.

La date à partir de mai 2050, basée sur les sept premières planètes, semble davantage à prendre en considération en premier et celle de 2032-2033 en seconde intention en incluant les trans saturniennes, bien qu’elle paraisse trop proche de ce début du XXIème siècle.

Peut être faudrait-il considérer des transits plus lointains? Que chacun s’y penche.

 

Et maintenant que nous sommes conduits par la Lune, avec l’aide de la toute puissance de Dieu Eternel, qu’avant qu’elle ait parachevé son total circuit,

La lune signifie la démocratie, la république et le monde musulman : un même symbole analogique anime et lie ces trois formes en apparences différentes.

 

le Soleil viendra, et puis Saturne. Car selon les signes célestes, le règne de Saturne sera de retour,

Il faudra l’aide de la toute puissance divine pour que le Soleil qui symbolise la lumière et la royauté soit de retour.

NOSTRADAMUS nous incite à nous pencher avec attention sur la progression de Saturne trouvée dans ses textes en particulier à partir du signe de la Balance jusqu’à celui des Poissons et le retour de l’âge d’Or.

 

« Et après que tel temps aura duré longuement, sera presque renouvelé un autre règne de Saturne, et siècle d’or, »

.

9 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : LA REPUBLIQUE

.

 

qu’après avoir tout calculé, le monde s’approche, d’une révolution qui détruira tout : et que depuis le moment présent où j’écris ceci et avant la dernière conflagration il se passera cent soixante-dix-sept ans trois mois et onze jours 

Cette durée se retrouve dans deux calculs chronologiques pour aboutir à la date du 04/06/2025 :

 

Selon la durée du  règne de la Lune :

Elle  symbolise la durée de la république.

Elle démarre à la révolution de 1848 car elle voit la fin de la royauté.

La révolution française du 22 au 24 février 1848 est la 3ème après celles de 1789 et de 1830.

Elle a triomphé de la monarchie de Juillet et signe l’abdication de Louis-Philippe, le 24 février 1848.

Elle a provoqué le ralliement à la République et la Constitution de la IIe République adoptée le 4 novembre 1848.

De la IIème République à la fin de la Vème République, la domination lunaire va durer 177 ans 7 mois et onze jours jusqu’au retour du Soleil (la royauté) début juin 2025 qui va instaurer l’âge d’or avec le règne de Saturne.

 

Révolution de 1848 : abdication le 24/02/1848 plus         177 ans aboutissent au 24/02/2025

                                                                                  3 mois                         24/05/2025

Sacre et retour du Soleil                                            11 jours                      04/06/2025

 

Selon la course saturnienne dans les signes, décrite dans les quatrains depuis la Balance jusqu’à l’amas planétaire en Capricorne, signe annonciateur de la prochaine guerre et ensuite la fin lorsque Saturne séjournera dans le signe des Poissons :

 

QUATRAIN IV.95

Le regne à deux laissé bien peu tiendront,

Trois ans sept mois passez feront la guerre

Les deux vestales contre rebelleront,

Victor puisnay en Armenique terre.

 

PRESAGE 89 Octobre

Voicy le mois par maux tant à doubter.

Morts,tous,saigner,peste,faim,quereller.

Ceux du rebours d’exil viendront noter.

Grands,secrets,morts,non de contreroller.

 

Date de début présumé de la guerre saturnienne en novembre après les désordres d’octobre 2022 :

– déjà envisagée en octobre 2020 lors de l’amas planétaire en Capricorne : Saturne, Jupiter et Pluton, en carré à Mars,

-du Présage P.89 Octobre,

-la présence en 2021 en Verseau de Jupiter et de Saturne maître de ce signe.

.

.

 Durée de 3 ans et sept mois passés dans le IV.9.

 

Sacre du roi de France à Reims : 04/06/2025.

 

Selon la durée de la Vème République :

la Vème République a été constituée le 4 octobre 1958 et sa durée est programmée à soixante cinq ans et vingt mois, jusqu’au 4 juin 2025, marquée dans le S.54 dans un contexte de guerre :

 

SIXTAIN 54

Six cens & quinze,vingt,Grand Dame mourra

Et peu apres un fort long temps  plouvra,

Plusieurs pays,Flandres & l’Angleterre

Seront par feu & par fer affligez,

De leurs voisins longuement assiegez,

Cointraints seront de leur faire la guerre.

.

10 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : L’APOCALYPSE

 

où il y aura des maladies, la famine et des guerres,

avec des épidémies, des pandémies humaines et animales, la famine et des guerres mondiales.

 

et davantage encore par les inondations entre maintenant et le terme fixé d’avance, avant et après l’humanité sera plusieurs fois si diminuée et il restera si peu de monde qu’on ne trouvera personne qui veuille cultiver les champs qui deviendront libres aussi longtemps qu’ils auront été en servitude et ce, quant au visible jugement céleste, bien que nous soyons encore au septième millénaire qui parachève le tout, nous approchant du huitième, où est le firmament de la huitième sphère, qui est de dimension latitudinaire, où le grand Dieu éternel viendra parachever la révolution :

Au nombre sept est attachée la perfection divine, les sept jours de la semaine, les sept planètes, le chandelier à sept branches, les 7000 ans et le septième millénaire.

Pour renforcer l’hypothèse des 7000 ans de l’histoire de l’humanité et la période qui l’a intéressé le  plus, celle de la phase terminale la plus critique d’une durée de cinq siècles à la fin du sixième millénaire jusqu’à l’entrée du septième avec la révélation de l’Apocalypse.

Ces 7000 ans sont à l’image de la semaine avec six jours de travail et un jour de repos et mille ans sont comme un jour.

Nous approchons de la fin du sixième jour et des six mille ans.

C’est ce passage de cinq cents ans que raconte NOSTRADAMUS dans ses prophéties, il semble élaborer son texte autour d’une vision johannique du sixième au septième millénaire puis du huitième où tout sera parachevé.

.

.

 

où les images célestes reprendront leur mouvement, ainsi que le mouvement supérieur qui nous rend la terre stable et ferme, ne durera pas dans les siècles des siècles : hormis que sa volonté soit faite, et pas autrement : malgré les opinions ambiguës dépassant toutes raisons naturelles par les songes Mahométiques, aussi  jamais Dieu le Créateur par le ministère de ses messagers de feu, par la flamme messagère, n’est venu proposer une vision qui touche les sens extérieurs et mêmes les yeux, les causes de la future prédiction, significatives du cas futur qui doit se manifester à celui qui présage.

Car le présage qui provient de la lumière extérieure permet de juger infailliblement en partie avec elle et moyennant la lumière extérieure : à tel point que la partie qui semble avoir le pouvoir visuel de compréhension ne peut pas l’être pas une lésion du sens imaginaire, la raison n’en est que trop évidente, le tout est prédit par le souffle divin, et par l’aide de l’esprit Angélique qui inspire l’homme qui prophétise, rendant des vaticinations sacrées et qui l’illuminent, lui enlevant toute fantaisie par diverses apparitions nocturnes autant que par une certitude diurne, il prophétise par l’Astronomie, jointe à la très sainte future prédiction

Ce sont les prophéties bibliques avec en particuliers les références à Ezéchiel avec la guerre de Gog et Magog, et ensuite l’Apocalypse avec la guerre d’Harmaguédon.

.

 

en ne considérant d’ailleurs que son courage et sa liberté.

Au péril de sa vie NOSTRADAMUS a choisi d’éditer ses prophéties, pour nous, pour nous donner de l’espoir. Il faut bien être conscient de son courage, librement consenti.

Il insiste sur les difficultés et les embuches à dépasser pour nous faire parvenir son message.

On est touché par son humanité et son désir de nous satisfaire que l’on perçoit à la fin de la lettre à Henri second :

« Mais ce que je vous demande le plus, ô Roi très clément, par votre singulière et prudente humanité, c’est d’entendre plutôt le désir de mon courage et la souveraine étude que j’ai d’obéir à votre sérénissime Majesté, »

 

Viens à cette heure comprendre, mon fils, ce que j’ai trouvé dans mes révolutions qui sont en accord avec l’inspiration révélée,

Ce sont les calculs astrologiques et les thèmes de révolutions en accord avec ses visions.

.

11 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : LE TRIUMVIRAT

 

alors que le glaive mortel s ‘approche de nous maintenant, par la peste, par la guerre la plus  horrible qui n’a jamais eu lieue à cause de trois hommes,

NOSTRADAMUS s’est largement intéressé à ces trois personnages dans trois Quatrains I.31, VIII.46 et VIII.17 et cinq Présages P.7, P.44, P.94, P.98 et P.136 :

 

QUATRAIN I.31

Tant d’ans les guerres en Gaule dureront,

Oultre la course du Castulon monarque,

Victoire incerte trois grands couronneront

Aigle,coq,lune,lyon,soleil en marque.

 

QUATRAIN VIII.46

Pol mensolée mourra trois lieues du rosne,

Fuis les deux prochains tarasc destrois :

Car Mars fera le plus horible trosne,

De coq & d’aigle de France frères trois.

 

QUATRAIN VIII.17

Les bien aisez subit seront definis,

Par les trois freres le monde mis en trouble :

Cité marine saisiront ennemis,

Faim,feu,sang,peste,& de tous maux le double.

 

PRESAGE 7 May

Le cinq,six,quinze,tard & tost l’on sejourne.

Le ne sang fin : les citez revoltées.

L’Heraut de paix vint & trois s’en retourne.

L’ouvert cinq serre. nouvelles inventées.

 

PRESAGE 44 Octobre

Icy dedans se parachevera.

Les 3.Grands hors le BON-BOURG sera loin.

En contre deux l’un deux conspirera.

Au bout du mois on verra le besoin.

 

PRESAGE 94 Fevrier

Deluge grand.bruit de mort conspirée.

Renové siecle.trois Grands en grand discord.

Par boutefeux la concorde empirée.

Pluye empeschant,conseils malins d’accord.

 

PRESAGE 98 Juin

Du lieu feu mis la peste & fuite naistre.

Temps variant.vent.la mort de trois Grands :

Du ciel grands foudres estats des Razes paistre.

Viel pres de mort.bois peu dedans vergans.

 

PRESAGE  136 Juin

Par le thresor,trouve l’heritage du pere.

Les Roys & Magistrats.les nopces,ennemis.

Le public malvueillant,les Juges & le Maire

La mort,poeur & frayeur.& trois Grands a mort mis.

 

Et dans la lettre à Henri :

« à la proximité de notre siècle XXIè siècle, à cause de trois dirigeants secrètement unis cherchant la mort et qui se tendront des pièges, et ce triumvirat se renouvellera pendant sept ans, »

.

 

et par la famine, ce glaive tombera sur la terre et y retournera souvent : car les Astres s’accordent à cette révolution, et aussi le Seigneur a dit : je les visiterai avec une verge de fer pour leurs iniquités et je les frapperai dans leurs paroles, car la miséricorde de Dieu ne sera point dispersée pendant un certain temps, mon fils jusqu’à ce que la plupart de mes prophéties soient accomplies, et que cet accomplissement soit total.

 

Les 3796 vers de l’ensemble de ses quatrains : « de maintenant à l’année 3797 »

 

Alors plusieurs fois durant les sinistre tempêtes, moi, je les frapperai, dira le seigneur, et je les briserai et je n’aurai pas de miséricorde, et mille autres aventures qui arriveront les eaux et les pluies continuelles comme je l’ai plus complètement rédigé par écrit dans mes autres prophéties qui sont composées tout au long, dans un discours sans ordre, limitant les lieux, les temps, et le terme préfixé que les hommes verront ensuite, en connaissant les événements qui arriveront infailliblement, comme nous l’avons noté pour les autres,

NOSTRADAMUS qui signifie « nous donnons ce qui est à nous »  utilise dans cette phrase un pluriel. Il ne fait qu’un avec César NOSTRADAMUS, les Sibylles et les philosophes de l’antiquité.

 .

12 – TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE A CESAR : CONCLUSION

 

 en parlant plus clairement, bien que sous forme voilés ils deviendront intelligibles : mais quand l’ignorance aura été dissipée, le cas sera alors plus clair.

Pour finir, mon fils, prends donc ce don de ton père Michel NOSTRADAMUS en espérant que tu fasses connaître chaque quatrain des prophéties mis ici.

« Ce don de père »  que l’on retrouve dans les présages 136, 137 et 141 :

P.136 : «  Par le thrésor, trouvé l’héritage du père …. Et trois grands à mort mis. »  En rappelant un passage de cette même lettre : « que le glaive s’approche de nous maintenant, par peste, guerre plus horrible qu’à vie de trois hommes n’a esté »

P.137 : « don Royal et Légat » Celui qui reçoit ce don est son légataire, un don digne de roi, un don à un roi.

P.141 : «  don de Roy » offert à Henri second, le César sacré.

Il demande à son fils César NOSTRADAMUS de traduire et faire connaître tous les quatrains de ses prophéties.

Pour cela, César doit arriver au terme des prophéties, à la dernière période de la chrétienté.

Ce don de NOSTRADAMUS à César, son fils spirituel, n’est pas un don héréditaire mais un enseignement contenu dans l’œuvre prophétique.

Chaque homme, sur cette Terre, est invité à suivre l’enseignement du Maître et être dans le sillon de César, le chemin vers le divin pour qu’il  puisse dire avec sérénité au terme de sa vie « Sera allé à Dieu », comme NOSTRADAMUS qui a offert avec ses prophéties un « don royal » à chacun d’entre nous car tout homme est, au regard de la Nature,  un prince qui s’ignore appelé à devenir Roi :

 

PRESAGE 137 Juillet

Encor la mort s’approche.don Royal & Legat.

 

PRESAGE 141 Novembre

Du retour d’Ambassade.don de Roy.mis au lieu,

Plus n’en fera.Sera allé à Dieu,

Parens plus proches,amis,freres du sang,

Trouve tout mort pres du lict & du banc.

 

Priant le Dieu immortel qu’il veuille bien te prêter longue vie, en bonne et prospère félicité.

 

De Salon ce 1. de Mars 1555.

.

13 – Remarques sur la lettre à César

 

 

Cette première lettre sert d’introduction et de préface au texte des Centuries.

Le dédicataire de cette lettre est César NOSTRADAMUS et qui peut sembler être son fils César de NOSTREDAME.

 

<< mais tes mois Martiaux incapables à recevoir … veu qu’il n’est possible te laisser par escrit, ce qui seroit par l’iniure du temps oblitéré …>>

 

Dans cette lettre, NOSTRADAMUS s’adresse à son fils comme à un adulte, alors que César de NOSTREDAME, né en 1553, n’est encore qu’un très jeune enfant et il lui parle de ses mois de guerre alors qu’il n’y a jamais participé. De plus, à son fils, il aurait pu lui donner directement son secret, sans avoir à risquer  » l’injure du temps ».

 

Il ne faut pas confondre NOSTREDAME et NOSTRADAMUS.

Michel de NOSTREDAME est le père de César de NOSTREDAME.

Michel NOSTRADAMUS est le père spirituel de César NOSTRADAMUS.

De César à César

De César de NOSTREDAME à César NOSTRADAMUS.

 

Le premier César est au début de ses prophéties, le second à l’accomplissement de son œuvre, cinq cents ans plus tard.

Il est facile de tomber dans le piège tendu par le prophète car il utilise d’une part NOSTRADAMUS qui ressemble à son nom NOSTREDAME et d’autre part César, entretenant la confusion entre deux personnages. Deux filiations différentes car le dédicataire de sa lettre est en réalité, certainement pas César de NOSTREDAME, mais son fils spirituel, César NOSTRADAMUS pour être conforme à l’intitulé, le César des temps modernes, dont l’anagramme est sacré, le roi prophète et empereur.

 

Dans le sixtain S.40 : Ou jouyra de son bien paternel

Et favory du grand Dieu Eternel,

 

Tout le monde va jouir de l’enseignement de Maître Michel NOSTRADAMUS pour être, au-delà, favori du Père Eternel, en relation avec l’Ancien Testament, le Dieu d’Isaac et de Jacob, ce dernier signifiant « Que Dieu favorise ou protège », nom du patriarche qui, dans la tradition biblique, symbolise le  père commun  réalisant l’unité religieuse et politique.

 

SIXTAIN S.40

 Ce qu’en vivant le pere n’avait sceu,

Il acquerra ou par guerre,ou par feu,

Et combattra la sangsue irritée,

Ou jouyra de son bien paternel

Et favory du grand Dieu Eternel,

Aura bien tost sa Province heritée.

.

NOSTRADAMUS va parfois utiliser l’anagramme de César, lu à l’envers et transformé en Razes et d’autres fois signifier ‘les rasés’, amis ou ennemis, républicains ou révolutionaires que l’on peut remarquer dans les 12 présages : P.30, P.35, P.39, P.50, P.51, P.54, P.57, P.68, P.75, P.88, P.98, P.99 et le S.1. Y a t’il réellement un rapport sans oublier la vallée du RAZES, celle de Rennes le Château ? Lisez, étudiez et jugez ? En sachant que les « razes » sont Les razes sont les rasés, les têtes tondues, à l’instar de Napoléon 1er , « le Petit Tondu », les républicains ou les révolutionaires, héritiers des valeurs de la révolution française, régicide, parricide et infanticide. Je juxtapose ces quatrains. Comprenez les relations qui se tissent entre eux permettant de raconter une histoire, d’en préciser les contours et de réintégrer chaque partie dans un tout.

.

.

 

P.30 Aoust

Bruit sera vain.les defaillans troussez :

Les Razes pris :esleu le Pempotan :

Faillir deux Rouges & quatre bien croisez.

Pluye empeschable au Monarque potent.

.

P.35 Janvier

Plus le Grand n’estre.pluye.au char le cristal.

Tumulte esmeu de tous biens abondance.

Razez,Sacrez,neufs,vieux espouvental.

Esleu ingrat.mort,plaint.joye,alliance.

.

P.39 May

Par le despit nopces,epithalame.

Par les trois parts Rouges,Razez partis,

Au jeune noir remis par flamme l’ame,

Au grand Neptune Ogmius convertis.

 

P.50 Avril

Du lieu esleu Razes n’estre contens :

Du lac Leman conduite non prouvée,

Renouveller on fera le vieil temps.

Espeüillera la trame tant couvée.

.

P.52 Juillet

Longue Crinite lesér le Gouverneur,

Faim,fiévré ardante.feu & de sang fumée,

A tous estats Joviaux grand honneur.

Sedition par Razes allumée.

.

P.54 Septembre

Privez seront Razes de leurs harnois :

Augmentera leur plus grande querelle.

Pere Liber deceu fulg.Albanois.

Seront rongées sectes à la moelle.

 

P.57 Decembre

Les duels laissez,supresmes alliances.

Razes Grand mort.refus fait à l’entrée :

De retour estre.bien fait en oubliance.

La mort du juste à banquet perpetrée.

 

P.68 Fevrier

Pour Razes Chef ne parviendra à bout.

Edicts changez;les serrez mis au large.

Mort Grand trouvé.moins de foy.bas debout.

Dissimulé,transi frappé à bauge.

.

P.75 Septembre

Remis seront en leur pleine puissance,

D’un point d’accord conjonts,non accordez.

Tous defiez.plus aux Razes fiance.

Plusieurs d’entr’eux à bande debordez.

.

P.88 Septembre

De bien en mal le temps se changera.

Le pache d’Aust.des plus Grands esperance.

Des Grands deul.LUIS trop plus,trebuchera.

Congnus Razez pouvoir ni congnoissance.

 

P.98 Juin

Du lieu feu mis la peste & fuite naistre.

Temps variant.vent.la mort de trois Grands :

Du ciel grands foudres estats des Razes paistre.

Viel pres de mort.bois peu dedans vergans.

.

P.99 Juillet

En peril monde & Rois feliciter.

Razes esmeu.par conseil ce qu’estoit.

L’Eglise Rois pour eux peuple irriter.

Un monstrera apres ce qu’il n’estoit.

.

SIXTAIN.1

Siecle nouveau,alliance nouvelle,

Un Marquisat mis dedans la nacelle,

A qui plus fort des deux l’emportera :

D’un Duc,d’un Roy,gallere de Florence,

Port à Marseille,Pucelle dans la France,

De Catherine fort chef on rasera.

.

Concernant cette lettre à César, je conseille au lecteur de lire la traduction et les annotations de Patrice GUINARD dans son excellent site CURA. Il met en évidence « les emprunts » que NOSTRADAMUS utilise et qui sont des références et des invitations à poursuivre des études approfondies afin de mieux comprendre le message du prophète. NOSTRADAMUS conseille ainsi la lecture de plusieurs auteurs comme Savonarole, les néoplatoniciens… Par ailleurs il est utile d’étudier l’Apocalypse, la Bible…

Dans ce même état d’esprit, Claude LATREMOUILLE a fait la judicieuse remarque :

« Au XVIe siècle, Jean Trithème a fait donc un rapprochement entre l’un des titres de son oeuvre et l’un des titres de la Préface de NOSTRADAMUS.

 

D’abord, Trithème :
*

– P O L Y G R A P H I A E
LIBRI SEX, IOHANNIS TRITHEMII AB
BATIS PEAPOLITANI, QVONDAM
– SPANHEINMENSIS, AD MAXI-
– MILIANVM CAESAREM.
*

Jusqu’ici, rien de spécial à signaler, Trithème dédie son ouvrage sur la Polygraphie à son empereur, Maximilien.

 

Là où NOSTRADAMUS paraît imiter Trithème, c’est dans le titre de sa Préface :

[ ** italiques ]
*
01.- P R E F A C E
02. D E M.__M I C H E L
03. N O S T R A D A M V S
04.– à ses Propheties.
*
05. *Ad Caesarem Nostradamum filium*
*
06.– V I E__E T__F E L I C I T E.
*

Dans un titre parfaitement français, NOSTRADAMUS insère un texte en latin, sans raison apparente. Bien sûr, son fils se prénomme César (c’est lui qui l’a ainsi prénommé), mais César n’a même pas deux ans lorsque ce texte est publié.

Trois questions se posent donc :

-pourquoi NOSTRADAMUS a-t-il prénommé son premier fils César,

-pourquoi a-t-il dédié sa Préface à un tout jeune bébé,

-pourquoi imiter Trithème, en insérant dans un texte français un texte latin qui ressemble à la fin du texte de Trithème ?

Si le « César » de Trithème, c’est l’empereur Maximilien, celui de NOSTRADAMUS, c’est son fils.

Ma réponse aux trois questions est donc la suivante :

-si NOSTRADAMUS a prénommé son premier fils César, c’est pour se servir de son prénom pour laisser à son lecteur un indice du caractère chiffré de ses textes;

-si NOSTRADAMUS a dédié sa Préface à son tout jeune bébé, c’est qu’il voulait laisser à son lecteur un indice de ce que sa Préface n’était pas en réalité dédiée à un tout jeune bébé, incapable de la lire, mais bien à la France entière ;

-et si NOSTRADAMUS a inséré un texte latin dans un texte français, c’est pour que son texte ressemble encore davantage à celui de Trithème, le tout servant d’indice à son lecteur à l’effet que le texte qu’il lit est chiffré et cache quelque chose. »

 

La suite chiffrée édifiée par Claude LATRÉMOUILLE ne me paraît pas convaincante. Cependant, cette étude intéressante confirme d’autres remarques que j’ai développées par ailleurs.

La première évidence est que NOSTRADAMUS ne s’adresse pas à son fils César de NOSTRADOMINA qui est la latinisation du nom de son fils César de NOSTREDAME mais bien à son fils spirituel César NOSTRADAMUS, ce que n’a pas compris Claude LATRÉMOUILLE.

César de NOSTREDAME est effectivement bien trop jeune pour être le dédicataire de cette préface de l’œuvre prophétique.

Ad Caesarem Nostradamum filium inséré en latin lui permet d’insister sur cette filiation ésotérique et de s’adresser à son César, équivalent de l’empereur Maximilien, la facette exotérique de ce personnage, celle d’Henri Second, telle un Janus à deux faces.

César NOSTRADAMUS est le roi-prophète, empereur du Saint-Empire Romain Germanique ou de l’empire de Charlemagne.

.

.

En  reprenant et complétant la phrase de Claude LATREMOUILLE

« Si le « César » de Trithème, c’est l’empereur Maximilien, celui de NOSTRADAMUS, c’est son fils spirituel, César, le futur empereur et Grand Monarque Henri Cinq de la Croix. »

 

Si le « César » de Trithème, c’est l’empereur Maximilien, celui de NOSTRADAMUS, c’est son fils spirituel, César NOSTRADAMUS, futur roi de France, empereur du Saint-Empire Romain Germanique et de l’empire de Charlemagne, le Janus à deux faces, rappelant l’unité dès le début de son œuvre, dans le quatrain I.4:

 

« Par l’univers sera faict ung monarque »

 

Il est qualifié de Grand Monarque car il règnera sur les pays et royaumes d’Europe.

Nous voyons dans cette lettre à César, le rapport intime qui existe entre Michel NOSTRADAMUS et César NOSTRADAMUS et dans la lettre à Henri second qui est à différencier d’Henri II comme César NOSTRADAMUS n’est pas César de NOSTREDAME, Henri second n’est pas Henri II.

On remarque ainsi la similitude, dans la formulation et dans la structure des titres,  entre la lettre à César et celle à Henri second, personnage qui symbolise tout homme parvenu à son plus haut degré d’initiation pour l’homme sacré, représentant céleste, médiateur entre le ciel et la terre.

En imitant la préface de TRITHÈME, NOSTRADAMUS attire notre attention sur le destinataire de son œuvre, l’homme sacré, anagramme de César, l’homme providentiel, arrivée tardive précisée dès le tout début de cette lettre avec

 

« Ton tard advenement, Cesar »

 

qui semble être davantage rattaché au titre qu’à la suite de la phrase avec :

-d’une part le mot avènement qui signifie :

.dans un sens premier : « accession au trône » pour le JANUS à deux faces, César        NOSTRADAMUS dans sa face ésotérique et le roi Henri dans sa face exotérique,

.et dans un sens figuré : « venue, arrivée »

-d’autre part le mot tard :

ce JANUS français arrive tard dans l’histoire de France comme César de NOSTREDAME qui serait né à Salon le 18 décembre 1553 est arrivé tardivement dans la vie de Michel de NOSTREDAME né le 14 décembre 1503.

Il est l’immense espoir du message du prophète en entête de ses prophéties déjà esquissé dans le titre et dont le destinataire est un personnage issu de la plus noble des lignées, initié par son maître Michel NOSTRADAMUS qui lui a livré l’enseignement le plus subtil, la connaissance suprême pour être digne du titre de mandataire céleste, investi du pouvoir temporel et spirituel.

Quelle extraordinaire épopée illustrée dans celle de l’enchanteur Merlin et Galaad dans la quête du Graal qui laisse deviner le doigt du Créateur à l’approche des temps de la Révélation dans ce conte de la quête du Graal et des chevaliers de la Table Ronde où Merlin l’enchanteur représente NOSTRADAMUS et Galaad le futur Grand Monarque, l’enfant rouge à sa naissance, à l’image du soleil rouge au lever, et jaune, couleur de l’or, au zénith.

Par sa transformation alchimique, il accède au Graal pour devenir César et roi du royaume de SARRAS où est déposé le Saint Calice.

De prophète de nos malheurs, NOSTRADAMUS devient celui de l’espoir et de la confiance et qui illustre de façon patente la réalité totale, matérielle et surtout spirituelle permettant de jeter un autre regard sur la condition humaine et sur notre destinée sur cette Terre.

Ce tard avènement, cinq siècles après NOSTRADAMUS, après la fin des cinq républiques, vers la fin du sixième millénaire aura lieu tôt, au début du XXIème siècle, tôt et tard à la fois.

 

S.4 : D’un rond,d’un lis,naistra un si grand Prince,

Bien tost & tard venu dans sa Province,

 

I.56 : Vous verrés tost & tard faire grand change

 

II.45 : Tard & tost vient le secours attendu.

 

IV.14 : Aura changé & mis un autre au regne:

Tost,tard venu à si haut & bas aage,

 

V.96 : Lors au besoing viendra tard l’attendu.

 

I.4 : Par l’univers sera faict ung monarque,

Lors se perdra la piscature barque,

 

Ce « tard » se comprend aisément,  son arrivée tardive, avant la fin de l’Eglise romaine qui est confirmée dans la prophétie des Papes de Saint Malachie avec la dernière sentence finale déjà entamée avec le pontificat du Pape François et dont la traduction est en parfait accord avec le quatrain I.4 du début des prophéties :

 

« Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines, ROME, sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. Fini.»

.

.

 

Et le mot FINI vient conclure une longue page de l’histoire de notre civilisation occidentale.

.

FICHIER A TELECHARGER

LETTRE A CESAR

 

LIENS :

AFFAIRE DE L’UKRAINE

https://michelhenrinostradamuslaloydusoleil.fr/commentaires-remarques/

https://michelhenrinostradamuslaloydusoleil.fr/lettre-cesar-nostradamus/

 

EN VOUS SOUHAITANT LONGUE VIE EN BONNE ET PROSPERE FELICITE.

 

MICHEL-HENRI.

 

LIENS FB/TWITTER :

https://www.facebook.com/profile.php?id=100077299030954

https://www.facebook.com/La-Loy-Du-Soleil-102458275681163

https://twitter.com/MICHELHENRINDD

Cet article a 2 commentaires

  1. fabiopisan0

    C’est émouvant… comme cela semble limpide, 500 ans plus tard, cette discussion dans un même langage alors que pourtant tant de différence, de mots, d’époque… Je mesure la chance de pouvoir accéder à ses prophéties même si je manque cruellement de culture pour tout saisir. Notamment les personnages historique (Marie Antoinette, Louis XVI etc.). Actuellement en tout cas je suis moins perdue et tout semble concourir. Il y aurait tellement de questions à vous poser tant les révélations écrites ici sont bouleversantes et encore le mot/maux est faible. En tout cas je ressens profondément que les temps que nous vivons sont Historique et vous me permettez de comprendre un peu mieux ce que nous commençons à peine à traverser collectivement. Individuellement je commence à comprendre concrètement (chemin de la libération) ce qui est assez différent de la théorie très facilement accessible. Tellement dense, important et si peu à vous dire si ce n’est encore et encore une fois Merci, Gratitude. Je ne vous le dirais jamais assez donc j’en profite à chacun de vos articles. C’est aussi la moindre des choses car vos textes devraient être lu en haut-lieu et pas devant mon petit écran dans mon petit 33m2 et avec mon petit cœur. Récemment, quelqu’un m’a comparé nos cœurs oscillant entre la pêche (chair + noyau) et la noix (coque + noyau). Le second est rigide, dur, avare, vos articles sont tout l’inverse et me nourrissent comme je l’ai rarement été. Quel privilège vous nous faite, Nostradamus nous a fait, la Divine Providence nous fait, nous nous faisons, nous nous ferons…
    Au prochaine article Monsieur César Nostradamus

    1. MICHEL-HENRI

      Celui qu’il faut avant tout remercier et à qui revient tout le mérite s’appelle Michel NOSTRADAMUS.
      Je suis médusé devant un si grand personnage, autant de culture et de malice pour nous adresser son message du « DIVIN près s’assied » par delà les siècles et à travers les tourments de l’INQUISITION.
      Le don de NOSTRADAMUS « nous donnons ce qui est à nous » est un acte d’amour gratuit et total, sans retour, cinq siècles plus tard.
      Il a atteint le sommet et il nous invite à le partager.
      Cordialement.
      MICHEL-HENRI

Laisser un commentaire

TRADUCTION ET COMMENTAIRES DE LA LETTRE À CÉSAR